/news/currentevents

Une pétition pour des routes plus sécuritaires

x

Photo Jérémy Bernier

Un homme secoué par le décès d’un adolescent pratiquant le motocross à La Guadeloupe, en Beauce, lance une pétition pour mieux encadrer les conducteurs de véhicules hors route dans les petites municipalités. 

• À lire aussi: Vers un été moins meurtrier sur les routes

• À lire aussi: Elle croise une scène d'accident sans savoir que son fils en est la victime

Installé dans la région depuis mai 2020, Robert St-Jules a constaté de nombreux écarts de conduite de la part de conducteurs de VTT et de motocross.  

Circulation illégale sur la voie publique, vitesse folle, absence de phares, acrobaties sur une ou deux roues, courses... Autant de situations qu’il a rapportées aux autorités compétentes, mais qui sont « tombées dans l’oreille d’un sourd ».

« Personne ne m’a pris au sérieux et voilà que l’irréparable vient d’arriver », déplore M. St-Jules.

La goutte de trop

L’homme fait référence à la collision mortelle dont a été victime Christopher Guilbault, 16 ans, alors qu’il circulait de nuit sur une moto de motocross sans phare sur la route 269, dimanche dernier. Ne l’ayant pas aperçu, le conducteur d’un poids lourd l’avait percuté en effectuant un virage sur la 26e Avenue.

Des citoyens habitant près du lieu de l’accident, rencontrés par Le Journal, avaient alors dénoncé des situations similaires à celles déplorées par Robert St-Jules au sujet des véhicules hors route.

« C’est la goutte qui a fait déborder le vase. Il fallait que je fasse quelque chose avant qu’un autre drame ne se produise », lance le sexagénaire.

Une pétition a donc été lancée pour mieux encadrer l’utilisation de ces véhicules, qui est particulièrement déficiente dans les petites municipalités, d’après l’homme qui a aussi consulté la mairie de plusieurs villages.

L’affaire de tous 

La première étape pour y arriver serait de rencontrer les amateurs de VTT et de motocross, dès qu’ils sont jeunes, pour les sensibiliser aux risques de ce sport, propose M. St-Jules.

Dans sa pétition, il demande également une meilleure formation pour conduire ce genre de véhicule, une meilleure vigilance policière dans les villages ainsi que l’installation de dos-d’âne dans des endroits stratégiques.

« La sécurité est l’affaire de tous, à commencer par les adultes, pour donner l’exemple à leurs enfants », conclut-il.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.