/sports/homepage

Allégations d’agression sexuelle: les Hawks prêts à présenter les résultats de l’enquête

PHOTO COURTOISIE

Les Blackhawks de Chicago ont l’intention de dévoiler publiquement les conclusions de l’enquête indépendante menée au sujet d’allégations d’agression sexuelle impliquant leur ancien responsable de la vidéo Brad Aldrich.

• À lire aussi: Allégations d'abus sexuels chez les Blackhawks: Stan Bowman collaborera pleinement à l’enquête

• À lire aussi: Affaire Brad Aldrich: les Blackhawks engagent un ancien procureur pour enquêter

• À lire aussi: Blackhawks : des témoignages troublants envers Brad Aldrich

L’organisation de l’Illinois a été plongée dans la tourmente quand un ex-joueur a intenté une poursuite en mai dernier, affirmant qu’Aldrich avait commis ses actes répréhensibles à son endroit et sur un coéquipier en 2010. Un mois plus tard, le président et chef de la direction, Danny Wirtz, a précisé que le club avait fait appel à un ancien procureur fédéral afin de mener à terme l’investigation.

«Les Blackhawks partageront les résultats avec vous, leurs partenaires et leurs partisans. Nous allons implanter promptement des changements afin de remédier à la situation, a écrit Wirtz dans une note interne dont le site The Athletic a obtenu copie. Je peux vous assurer que nous utilisons ce processus pour réaliser une autoréflexion nécessaire à améliorer notre organisation et à offrir un milieu de travail sécuritaire et inclusif. Pendant que nous attendons les conclusions, nous continuons ce processus d’analyse.»

Changement de cap

En juillet, l’avocate du hockeyeur ayant amorcé des démarches judiciaires, Susan Loggans, a indiqué que son client ne participerait pas à l’enquête, soulignant que le tout avait été payé par les Blackhawks et questionnant la légitimité de contribuer à une procédure dont les résultats risquaient de ne pas être présentés publiquement. Plus tard, elle a néanmoins émis que le joueur serait disposé à y prendre part sous certaines conditions.

John Torchetti, qui était adjoint en 2009-2010, a spécifié en juin que l’équipe s’était réunie à l’époque pour discuter du sujet et avait choisi de ne pas avertir la police. De son côté, l’ex-défenseur Brent Sopel a prétendu qu’à peu près toute la formation était au courant des allégations impliquant Aldrich. À l’opposé, le pilote des Hawks à ce moment-là, Joel Quenneville, a nié cet été qu’il était au fait de l’histoire en 2010 et qu’il a pris connaissance des accusations par le biais des médias.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.