/regional/estduquebec/basstlaurent

Tourisme: pas de ralentissement en vue dans l'Est-du-Québec

Le Site historique maritime de la Pointe-au-Père à Rimouski, au Bas-Saint-Laurent, a reçu plus de visiteurs qu'espéré cet été et aucun ralentissement n’est prévu jusqu'au 20 août.

• À lire aussi: Tourisme: la France attend 50 millions de visiteurs étrangers cet été

• À lire aussi: Levée des restrictions au Nouveau-Brunswick: soulagement pour l'industrie touristique

• À lire aussi: Les touristes québécois se ruent sur la Côte-Nord

Même si les vacances de la construction sont terminées, la saison touristique est loin de l'être dans la région Bas-Laurentienne où de nombreux Québécois y affluent pour y visiter les attraits touristiques.

«Avec les restrictions sanitaires, on avait fait des prévisions pour environ 35 000 visiteurs, mais là on s'enligne au-delà de 50 000. On ne pensait pas que les gens voudraient attendre 1h30, 2h, dehors pour visiter l'Onondaga, mais c'est tant mieux», a lancé le directeur général du Site historique maritime de la Pointe-au-Père, Serge Guay.

Les visites du sous-marin se font avec de plus petits groupes ; COVID-19 oblige. Ainsi, la direction pensait pouvoir accueillir un maximum de 700 visiteurs par jour, mais puisque les touristes sont abondants et patients, ces prévisions ont été largement dépassées.

«On a souvent atteint 900 visiteurs et on a même fait un record avec plus de 1000 personnes il y a une semaine. [...] Donc on est vraiment près des bonnes années comme 2018 et 2019», a ajouté M. Guay.

Plusieurs touristes rencontrés sur place ont indiqué à TVA Nouvelles être surpris par l'abondance des touristes dans la région.

«Je ne m'attendais pas à ça. Je me disais on est après les vacances de la construction ça devrait aller, mais il y a du monde», a lancé une touriste à TVA Nouvelles, lundi.

«Disons qu'au cours de notre voyage en Gaspésie, on s'est habitués à faire la file, donc on est plus trop surpris», a lancé une autre voyageuse.

Le Site historique maritime accueille en moyenne 60 et 65 000 visiteurs par année.

L'an dernier, alors que le sous-marin était fermé aux visiteurs et que le musée de l'Empress of Ireland était ouvert à la moitié de sa capacité ce nombre a fondu à 15 000.

«Ca été une année difficile l'année dernière, mais là, le business va très bien, on a eu des aides des deux gouvernements, une très bonne saison jusqu'ici, je suis heureux de quitter le navire avec des belles prévisions pour les années à venir et des finances en bon état», a souligné le directeur général Serge Guay, qui tirera sa révérence après la saison 2021.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.