/regional/estduquebec/cotenord

Bris de conduite d’égouts: la Ville de Sept-Îles «inquiète»

Capture d'écran, TVA Nouvelles

Un deuxième bris en moins d’un an sur la même conduite d’égouts de 4 kilomètres, à Sept-Îles, sur la Côte-Nord, inquiète la Ville.

Les cols bleus de la Ville ont été appelés lundi en milieu d’après-midi par un citoyen concernant le gonflement de l’asphalte de l’avenue Brochu.

«On s’est dirigé sur place et on a constaté qu’il y avait une certaine odeur», a raconté le directeur des travaux publics, Michel Tardif, qui a expliqué à TVA Nouvelles que c’est la deuxième fois en moins d’un an que cette conduite de 4 kilomètres et demi se brise.

«Le bris de l’an passé s’est passé à l’automne. C’était une première pour ce tuyau, qui a été posé en 1997», a-t-il ajouté.

Une rupture que Michel Tardif a du mal à s’expliquer. «La durée de vie de ce tuyau devrait tourner autour de 50 ans. Si on fait le calcul, ça n’a pas 50 ans. C’est quand même anormal. On a constaté sur les feuilles qu’on a remplacées de l’usure prématurée dans le fond des tuyaux par de l’abrasion, soit par du sable», a expliqué l’homme.

À l’heure actuelle, environ 650 mètres cubes à l’heure s’écoulent à 500 mètres des rives de la baie de Sept-Îles. Le temps des travaux, les citoyens sont d’ailleurs invités à réduire leur consommation d’eau par la Ville, qui cherche ainsi à limiter les rejets d’égouts dans la mer.

«Il n’y a pas de solution miracle à ça. Si on ne faisait pas fonctionner la station de pompage, ce sont les sous-sols des résidences, et on parle de centaines, même de milliers de maisons, qui seraient en refoulement d’égouts. C’est un mal nécessaire», a affirmé Michel Tardif.

L’hypothèse du frottement avec du sable est celle retenue par la Ville pour expliquer le bris de l’an dernier. Pour le second bris, la Ville attend toujours les résultats de l’investigation qui a été menée mardi pour identifier les causes exactes de la rupture.

«C’est sûr que ce deuxième bris en moins d’un an, moi je trouve ça inquiétant. On va devoir investiguer davantage», a affirmé le directeur des travaux publics.

Au moins 4 employés de la Ville travaillent en permanence dans le chantier de réparation de la conduite. Si tout va bien, la situation sera corrigée vendredi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.