/finance/homepage

Grève chez Olymel : le salaire et les horaires divisent toujours

Depuis le début de la grève chez Olymel à Vallée-Jonction, le salaire et les horaires sont les deux éléments qui divisent la partie patronale aux syndiqués.

• À lire aussi: Des millions de repas risquent la poubelle

• À lire aussi: Grève à l’usine d’Olymel: les éleveurs de porcs demandent au ministre d’intervenir

• À lire aussi: Grève à l'usine d'Olymel à Vallée-Jonction: les négociations toujours dans l’impasse

Chez les employés, on croit qu’Olymel devrait en faire davantage surtout après les concessions qu’ils ont faites au cours des dernières semaines.

«Que le syndicat a fait son bout de chemin parce qu’au départ on parlait d’une convention collective de trois ans, mais là on parle d’un nouveau contrat pour les six prochaines années. Il y a 35 cents sur six ans qui séparent les parties. Pour Olymel ce n’est peut-être pas grand-chose , mais pour les travailleurs c’est énorme», mentionne Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches

L’employeur croit plutôt que le syndicat ne fait pas les efforts nécessaires pour en venir à une attente rapidement.

«C’est maintenant au syndicat qui représente ses travailleurs de se mettre en œuvre et de faire les pas qu’ils doivent faire pour en venir à un règlement. C’est facile de dire que "je n’en ai pas assez", c’est facile de dire "j’en voudrais davantage", mais d’être responsable des fois, c’est de dire que je vais m’en satisfaire», explique Paul Beauchamp, premier vice-président d’Olymel.

La fin de l‘usine à Vallée-Jonction?

La direction durcit le ton dans ce conflit et évoque la possibilité de déménager l’usine en Montérégie dans de nouvelles installations. Le maire de la ville est très préoccupé par cette déclaration de la partie patronale parce que cela représente 1100 emplois qui sont enjeux.

La partie patronale souhaite donc que le syndicat revienne à la table des négociations pour accepter l’offre pour éviter de perdre des employés si le conflit perdure.

Du côté du syndicat, on croit que c’est une stratégie d’Olymel pour en venir avec une entente selon leurs critères.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.