/news/coronavirus

Quatrième vague: «Le mot d’ordre est d’aller maximiser la couverture vaccinale»

La courbe des cas actifs de COVID-19 au Québec est en hausse depuis le dernier mois, une tendance à la hausse qui inquiète les citoyens comme les experts.

• À lire aussi: COVID-19: la tendance à la hausse se poursuit au Québec avec 175 nouveaux cas

«On était habitués d’avoir des comptes journaliers en bas de 100, aujourd’hui on parle de 150 et plus dans les derniers jours, et on va voir dans les prochains jours si la tendance continue», explique Benoit Barbeau, virologue et professeur au Département des sciences biologiques de l’UQAM.

Il faut surtout rester vigilant face au variant Delta, selon M. Barbeau. 

«On est encore en période estivale, on jouit plus d’activités extérieures, ce qui est à notre avantage, mais n’empêche que ces données-là nous permettent de nous préparer à une quatrième vague quand même assez importante à l’automne», dit-il. 

Puisque le variant Delta est hautement transmissible, au moins 85% des gens devraient être vaccinés au moment d'écrire ces lignes, un pourcentage difficile à atteindre, selon M. Barbeau. 

«Le mot d’ordre est d’aller maximiser cette couverture vaccinale-là. Évidemment, la quatrième vague va nous frapper à l’automne, mais on doit minimiser l’impact de cette vague-là», note-t-il. 

Le virologue encourage les Québécois à se faire vacciner. 

«Les vaccins demeurent efficaces contre l’apparition de symptômes graves. Le point le plus important, c’est d’essayer de diminuer la propagation des virus.»

Les nouveaux variant seront plus complexes et problématiques au niveau du système de santé, met en garde Benoit Barbeau, d'où l'importance de se protéger. 

Mises à jour des vaccins

Alors que plusieurs compagnies, dont Pfizer et Moderna, mettent à jour leurs vaccins, elles augmentent aussi le prix de ceux-ci. 

«Ces vaccins demeurent très efficaces, et c’est pour cette raison que ces compagnies sont prêtes à adapter leur couverture vaccinale aux prochains variants», explique Benoit Barbeau. «On pourrait avoir recours à de nouvelles doses vaccinales adaptées au variant qui semblerait circuler.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.