/news/tele

Sarah-Jeanne Labrosse, toujours émue par «Révolution»

PHOTO COURTOISIE / Thierry du Bois / OSA

Sarah-Jeanne Labrosse était d’accord avec la décision du producteur Fair-Play et de Québecor Contenu de reporter d’un an la troisième saison de «Révolution» dans le contexte de la pandémie. «Mais ce n’est pas parce que j’étais d’accord que je n’avais pas de peine», nuance-t-elle.

• À lire aussi: La magie de «Révolution» reprend vie

C’est donc une égérie/animatrice contente, voire émue, qui a repris cet été les tournages de la compétition de danse de TVA après avoir pris son mal en patience pendant plus d’un an. En 2020, au plus vif de la crise sanitaire, alors que les équipes de télévision avaient peine à prévoir comment elles pourraient redémarrer leurs productions, ce n’était pas le moment de filmer des numéros de danse à grand déploiement et impliquant des rapprochements, et les troupes de «Révolution» ne voulaient pas dénaturer ou édulcorer leur concept.

Fraternité

Un an plus tard, «on connaît plus la bête», estime Sarah-Jeanne. Les assouplissements anti-COVID octroyés par le gouvernement dans les derniers mois ont allégé la structure des plateaux de variétés, les vaccins aussi, et il est maintenant possible pour les danseurs de tournoyer en duo ou en groupe sans risque. Il y a même du public en studio pendant les enregistrements.

Les mesures de sécurité changent «tout» dans la façon de Sarah-Jeanne Labrosse de mener l’émission, «mais ça ne paraîtra pas», mentionne-t-elle.

«Le milieu de la danse a vécu très durement la pandémie, constate cette dernière. Les studios ont été fermés. Même sans pandémie, c’est déjà un milieu difficile; tu es toujours en arrière de quelqu’un, tu dépends souvent d’autres artistes. Au Québec, c’est beaucoup comme ça. Les danseurs étaient assoiffés de revenir, motivés, et il va en ressortir de belles affaires.»

Sarah-Jeanne affirme que cette troisième édition de «Révolution» nous fera passer par toute la gamme des émotions.

PHOTO COURTOISIE / Thierry du Bois / OSA

«Vous allez tomber amoureux, avoir envie de danser et découvrir de nouveaux styles de danse. Vous allez être émus des parcours vécus par les gens, cette année. Moi, souvent, ce qui me touche le plus, quand je regarde ce genre d’émission, ces compétitions à grand déploiement, c’est la réussite. Encore plus que la défaite. Ce qui me fait verser des larmes, c’est quand je vois quelqu’un réussir après tant d’efforts. Faire un numéro et être choisi... Moi, je pourrais ne pas m’en remettre! C’est beau», observe celle qui dit avoir appris beaucoup sur elle en côtoyant les artistes danseurs, un milieu qu’elle considère «ouvert et formidable», et qui a tissé une réelle complicité avec les maîtres Lydia Bouchard, Jean-Marc Généreux et les Twins.

PHOTO COURTOISIE/TVA

«Une complicité se crée entre des gens qui ne se connaissent pas et qui s’admirent. L’esprit dans la salle des danseurs, qui a l’air d’une émission de fiction de danse pour adolescents, c’est magique d’assister à ça. Je me sens dans quelque chose de surréel. Ils s’aident, s’encouragent, se célèbrent entre eux... Je rêve de ça pour la société. L’atmosphère de la salle des danseurs devrait être partout!»

Balado

L’automne s’annonce déjà très chaud pour Sarah-Jeanne Labrosse, qui tourne la troisième saison de «Révolution» jusqu’en novembre, coanimera à nouveau la «Soirée Mammouth» de Télé-Québec en décembre, fera partie du «Bye Bye 2021», redeviendra dans quelques semaines l’une des collaboratrices de «Véronique et les Fantastiques» à Rouge et sera de la série «De Pierre en fille», avec sa grande amie Julianne Côté, sur ICI Tou.tv au début 2022.

La belle aura même son propre balado à la mi-août sur la plateforme Audible (audible.ca), un projet qui l’emballe.

«J’ai capoté, de faire ça! Ce sont six épisodes, avec des sujets et invités de mon choix. Ça va aller de tous les bords. On va parler autant des arbres que de l’astrologie...»

«Révolution» reprendra l’antenne de TVA le dimanche 19 septembre prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.