/regional/montreal/montreal

Une croix sur une école dérange

Une croix installée sur le mur extérieur de l’école primaire Saint-Mathieu, à Montréal, soulève des questions chez des citoyens du quartier Saint-Michel. 

Devant l’augmentation du nombre de familles dans le secteur, le Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM) a décidé de construire une annexe à l’école. 

Lors de la présentation publique du projet, en mai 2019, aucune croix n’était visible sur les images présentées. 

Mais lors des travaux, une croix est apparue sur une façade donnant sur la cour de récréation.

Capture d'écran/TVA Nouvelles

«Qu'est-ce que les enfants ou les parents des enfants vont penser en venant à cette école? Ils vont se dire: "Bien voilà, on est dans une école chrétienne, on est dans une école catholique. Est-ce que cela est cohérent avec l'esprit de laïcité qui doit prévaloir au Québec, en particulier dans son système scolaire?», questionne Andrés Fontecilla, député de Laurier-Dorion pour Québec solidaire.

Le Centre de services scolaire de Montréal se défend d’avoir ajouté le signe religieux sur l’école. 

«Nous n’avons pas ajouté de croix. La croix était déjà représentée sur ce bâtiment avant d’entreprendre les travaux de rénovation. Lors de la rénovation de nos bâtiments, nous devons préserver les éléments patrimoniaux. La croix a été conservée et réinstallée sur la façade latérale de l’école en guise de conservation du patrimoine bâti», explique le Centre de services scolaire de Montréal. 

Capture d'écran/TVA Nouvelles

Pour le porte-parole du Parti québécois en matière de laïcité, Pascal Bérubé, le gouvernement devrait opter pour l’ajout de drapeaux devant les écoles plutôt que de miser sur le patrimoine religieux. 

«Si on doit ajouter des éléments aux écoles, moi je propose au gouvernement du Québec de miser sur des drapeaux en bon état devant chacune des écoles. Ça, ça serait bien parce que ça fait dur. En 2021, le nationalisme, ça passe par le drapeau du Québec, pas par la croix», lance-t-il en entrevue à TVA Nouvelles. 

La Loi sur la laïcité de l’État, entrée en vigueur en 2019, n’oblige pas une institution à retirer un symbole religieux sur un de ses immeubles. 

Puisque la croix existait déjà avant les travaux, le CSSDM a le droit de la réinstaller sur l’école.

- d'après les informations de Véronique Lauzon