/regional/montreal/montreal

La légionellose fait deux morts à Montréal

Une mystérieuse éclosion de légionellose a infecté 10 Montréalais, dont deux personnes qui ont perdu la vie, dans l’est de l’île de Montréal.

Les différents cas ont été détectés par la direction régionale de la Santé publique (DRSP) de Montréal au cours des 10 dernières semaines dans les arrondissements de Rosemont–La Petite-Patrie et Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, a expliqué l’organisation mercredi matin en faisant le point sur cette éclosion.

Malgré des enquêtes sur le terrain, la santé publique n’a pas été en mesure de confirmer une source environnementale commune expliquant les 10 cas de légionellose.

«La DRSP et ses nombreux partenaires continuent leurs efforts de recherche de l’origine potentielle de la contamination. D’autres analyses sont en cours de réalisation», a souligné une porte-parole de l’organisation.

Bien que cette éclosion puisse sembler préoccupante, la santé publique de Montréal a souligné que l’an dernier, environ 45 cas de légionellose ont été recensés sur l’île. Or, 21 cas ont été signalés à ce jour à Montréal cette année, incluant les 10 recensés dans les dernières semaines.

La legionella, la bactérie responsable de la légionellose, se retrouve naturellement dans les milieux aquatiques, incluant les cours d’eau. Elle peut cependant proliférer rapidement dans certaines installations, incluant les tours de refroidissement.

La maladie se propage à l’aide de gouttelettes d’eau contaminée, mais ne peut pas se transmettre de personne en personne. Elle peut provoquer des symptômes s’apparentant à ceux d’une pneumonie ou de la COVID-19, incluant de la fièvre, des frissons, de la toux, des douleurs musculaires et une intense fatigue.

La santé publique invite les citoyens présentant de tels symptômes à consulter Info-Santé au 811 ou leur médecin, comme ils sont déjà invités à le faire dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.

En 2012, une méga-éclosion de légionellose liée à une tour de refroidissement contaminée dans le quartier Saint-Roch, à Québec, avait provoqué la mort de 14 personnes dans la Capitale-Nationale et avait marqué les esprits vis-à-vis de cette maladie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.