/finance/homepage

Les PME mettront au moins deux ans pour se remettre de la pandémie, selon la FCEI

Il faudra près de deux ans en moyenne aux PME du Québec pour retrouver un niveau d’activité semblable à celui d’avant la pandémie, selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

• À lire aussi: Ottawa veut plus d’apprentis certifiés dans les métiers spécialisés

• À lire aussi: Les prestations liées à la COVID-19 prolongées jusqu’en octobre

Selon un rapport publié mercredi par la FCEI, plus de 80 % des PME ne se sont pas encore rétablies complètement de la pandémie. Ce taux grimpe à plus de 90 % pour les secteurs les plus touchés, comme les arts et les loisirs (95 %) et l’hébergement et la restauration (96 %).

«Bien qu’on commence à croire que le pire de la pandémie soit derrière nous, les PME vont mettre du temps à se rétablir et à remonter une longue pente abrupte», a déclaré Simon Gaudreault, vice-président de la recherche nationale à la FCEI.

Les PME en voie de rétablissement estiment qu’il leur faudra près de deux ans en moyenne pour retrouver un niveau d’activité normal, selon le rapport du FCEI.

Interrogés à ce sujet, les chefs de PME ont indiqué qu’ils considéreraient que leur entreprise s’est rétablie de la crise lorsqu’ils retrouveront des niveaux de vente habituels (pour 46 %), lorsqu’ils ne seront plus autant stressés et anxieux à cause de la COVID-19 (45 %), ne subiront plus de retards d’approvisionnement et d’expédition (44 %), et lorsqu’ils auront le droit d’ouvrir sans restriction (40 %).

Se rétablir, c’est aussi le fait de rembourser leurs dettes (39 %), retrouver une capacité de main-d’œuvre habituelle (27 %), ne plus craindre de devoir fermer définitivement (24 %) et avoir établi des pratiques adaptées à la «nouvelle réalité» pour les employés et les clients (23 %).

«Comme des élections fédérales se profilent à l’horizon, tous les partis politiques ont intérêt à élaborer une stratégie solide pour proposer des mesures de soutien aux PME et aux communautés qui dépendent d’elles pour se sortir de la crise», a ajouté M. Gaudreault.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.