/news/coronavirus

L’INSPQ réitère la distanciation de 2 mètres au travail

La vaccination va bon train au Québec et le nombre de personne complètement vacciné à dépassé les cinq millions mercredi, mais l’INSPQ ne change pas d’idée, la distanciation de deux mètres en milieu de travail doit rester.

• À lire aussi: COVID-19: plus de 5 millions de Québécois vaccinés

• À lire aussi: Fin de la livraison du vaccin de Pfizer au Québec

• À lire aussi: Nouvelles mesures à venir au Québec

«Nos recommandations du groupe de travail de l’INSPQ en santé au travail ont toujours été de recommandé la distanciation de deux mètres dans les milieux de travail compte tenu des contextes particuliers des milieux de travail autant au niveau législatif et au niveau du type d’exposition et compte tenu de l’incertitude du variant Delta», mentionne le docteur Stéphane Caron, médecin-conseil à l’unité scientifique de santé au travail de l’INSPQ.

Interrogé par Michel Jean sur les ondes de LCN pour savoir qu’elles sont les raisons de garder les recommandations à deux mètres malgré les succès de la vaccination. Le docteur privilgie l’option de la prudence.

«Il y a peu de donnés de disponible et on sait qu’il y a un peu moins d’efficacité des vaccins par rapport au variant Delta. On suit également la littéraure de près pour justement regarder les différents travaux sur la vaccination la progression du variant Delta», souligne le médecin-conseil à l’unité scientifique de santé au travail de l’INSPQ.

Par contre, le docteur a réitéré que la vaccination était une mesure efficace, mais la distanciation de deux mètres doit rester au travail.

«On continue la recommandation de deux mètres en milieu de travail en attendant d’obtenir un peu plus de données», explique le docteur Stéphane Caron.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.