/regional/sherbrooke/estrie

Pénurie de main-d'oeuvre: une RPA contrainte de fermer

Une résidence privée pour ainés (RPA) de Sherbrooke, en Estrie, est contrainte de fermer, faute de personnel.

• À lire aussi: Hausse marquée des signalements à la DPJ : «c’est ce qui nous fait craindre de revivre Granby»

• À lire aussi: Pas question de fermer les magasins le dimanche, selon Québec

• À lire aussi: Saguenay-Lac-Saint-Jean: des hôteliers forcés de refuser des clients

Christiane Guay et son mari, propriétaires de La Villa du Roy depuis 2 ans et demi, doivent fermer boutique pour pallier le manque à gagner.

Le couple doit compenser en prenant les rôles de cuisinier et de préposé, tout en assurant la gestion. Ils se sont rendus à l’épuisement professionnel. À un point tel, que Mme Guay s'est évanouie récemment au travail. Le couple voit le projet d'une vie s'écrouler.

Près d'une vingtaine de résidents devront être relocalisés. Six d'entre eux ont réussi à trouver un logement. Mais pour les propriétaires, qui les accompagnent dans leurs démarches, ce n'est pas simple. «Juste de les déménager de chambre, ce n’est pas facile. Là, de les relocaliser, ça ne sera pas facile», a expliqué le couple à TVA Nouvelles, mercredi.

Les résidents et leurs proches sont compréhensifs. Ils n'ont que de bons mots pour l'administration. La propriétaire espère que son cas et cette vague de fermeture de RPA au Québec ouvriront les yeux au gouvernement.

«Ce n’est pas toujours les propriétaires qui sont fautifs. Pour les résidents, c’est une grande perte, parce qu’ils sont attachés, ils ont des repères. Quand on est des personnes âgées, vulnérables, des déménagements, ce n’est pas souhaitable et souhaité», a expliqué Lise Lapointe, présidente de l’Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.