/regional/montreal/lanaudiere

Plus de 30 ans d’attente pour un mur anti-bruit

La maquette du mur anti-bruit qui sera érigé du côté sud de l’A-40, entre le boulevard Larochelle et le centre commercial Les Galeries Rive-Nord.

Photo courtoisie Ville de Repentigny

La maquette du mur anti-bruit qui sera érigé du côté sud de l’A-40, entre le boulevard Larochelle et le centre commercial Les Galeries Rive-Nord.

Les résidents de Repentigny auront finalement un mur anti-bruit aux abords de l’autoroute 40 dans les prochains mois, après trois décennies d’attente.

• À lire aussi: Un viaduc à refaire au complet au-dessus de l’autoroute 40

• À lire aussi: Varennes-Repentigny-RDP-PAT: retour de la navette fluviale

La Ville a octroyé en juillet un contrat pour la construction d’un premier tronçon d’un écran acoustique qui sera érigé du côté sud de l’A-40, entre le boulevard Larochelle et le centre commercial Les Galeries Rive-Nord.

«J’ai hâte de voir ça, ça va être un soulagement, c’est très, très bruyant ici, a affirmé sans hésiter Johanne Légaré, qui habite le long de l’autoroute dans ce secteur depuis 1980. On fait le saut des fois avec le bruit des motos ou des voitures sport.»

Chantal Deschamps, mairesse de Repentigny depuis 24 ans, s’est aussi exprimée au moment où le contrat a été octroyé à la séance du conseil municipal de juillet.

«Je pense que ça fait 30 ans que les citoyens attendent ça», a-t-elle notamment affirmé.

Le début des travaux du mur anti-bruit est prévu à la fin août du côté sud de l’autoroute 40 entre le boulevard Larochelle et les Galeries Rive-Nord.

Photo Agence QMI, Simon Dessureault

Le début des travaux du mur anti-bruit est prévu à la fin août du côté sud de l’autoroute 40 entre le boulevard Larochelle et les Galeries Rive-Nord.

Mme Deschamps a également mentionné qu’elle n’osait «pas dire ça faisait combien d’années que les discussions étaient entamées sur ce dossier avec le MTQ».

Hausse du niveau de bruit

La citoyenne Johanne Légaré, que nous avons rencontrée à son domicile, a souligné que le bruit a considérablement augmenté au cours des années, avec le développement de la ville.

Le nombre de véhicules empruntant quotidiennement l’autoroute 40 dans le secteur de Repentigny est en effet passé de 64 000 en 1999, à 79 000 en 2009 puis à 85 000 en 2019, selon des données du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Déjà en 1995 des relevés sonores effectués par le MTQ (à la demande de la Ville) le long de l’autoroute, dans la cour arrière de différentes habitations, ont montré que le niveau sonore était supérieur à 65 décibels.

Le niveau de bruit est tel qu’il faut fermer les portes et fenêtres pour pouvoir parler au téléphone, nous ont confié des citoyens du secteur.

«On veut ramener cela à 55 décibels avec le mur anti-bruit, a affirmé Charles Renaud, ingénieur en chef de la Ville de Repentigny, disant aussi que le bruit pouvait monter parfois jusqu’à 75 décibels. C’est le secteur [la première phase] où les maisons sont les plus proches de la voie de service.»

C’est l’entreprise L.A. Hébert Ltée qui a obtenu le contrat pour un montant de près de 9 millions $. Les travaux commenceront à la fin août.

Haut de 5,2 mètres, l’écran acoustique sera composé de deux rangées pleines de panneaux de béton armé absorbant, surplombées par des panneaux d’acryliques colorés et translucides.

La planification de la phase 2 est présentement en cours, car d’autres tronçons anti-bruit devront être construits dans ce secteur. L’échéancier des travaux demeure à déterminer, selon le soutien financier du MTQ, notamment.

Le MTQ absorbe 50 % des coûts de l’écran acoustique par le biais de sa Politique sur le bruit routier.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.