/news/society

Près d’un Canadien sur trois en télétravail

Woman discussing business with team over a video conference

Photo Adobe Stock

Près d’un Canadien sur trois s’est retrouvé en télétravail depuis le début de la pandémie de COVID-19 en avril 2020, montrent des données dévoilées mercredi par Statistique Canada.

• À lire aussi: Un poste en télétravail pour s’occuper de sa conjointe

• À lire aussi: Un employeur pourra imposer le télétravail aux employés non vaccinés

• À lire aussi: Le télétravail menace peut-être votre emploi

Plus précisément, 30 % des Canadiens de 15 à 64 ans actifs sur le marché du travail ont passé le gros de leur temps à travailler de la maison entre avril 2020 et juin 2021. En comparaison, à peine 4 % des travailleurs faisaient de même en 2016.

Les données ont été tirées vers le haut par l’Ontario, où 37 % des travailleurs se sont retrouvés en télétravail, contre de 17 à 23 % des employés des provinces de l’Atlantique et de la Saskatchewan. Le Québec, lui, s’est retrouvé pile sur la moyenne nationale avec 30 % des habitants de la Belle Province qui se sont habitués à avoir leur bureau à domicile.

Un phénomène urbain... et de richesse!

Évidemment, les différents milieux de travail ne sont pas égaux vis-à-vis du télétravail. Ainsi, des domaines comme ceux des finances (70 %), de l’information et de la culture (65 %) ou de l’administration publique (56 %) ont vu plus de la moitié de leurs employés s’installer à la maison. À l’opposée, à peine 5 % des gens en restauration et dans l’hébergement ont pu faire de même.

En ce sens, un plus grand taux de travailleurs se sont retrouvés en télétravail depuis le début de la pandémie dans les villes, la palme revenant à Ottawa où 47 % des gens étaient cloîtrés chez eux pour le boulot. Montréal et Toronto ont suivi, non loin derrière avec des taux allant de 41 à 44 %.

Statistique Canada a aussi noté une corrélation directe entre le revenu des couples et leur possibilité de faire du travail. En ce sens, à peine 5,2 % des couples se retrouvant parmi les 10 % des couples les moins bien rémunérés ont vu les deux conjoints travailler de la maison. Ce taux grimpe progressivement pour atteindre 45,2 % chez les mieux nantis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.