/regional/estduquebec/basstlaurent

Prudence sur les plans d'eau répètent les experts

La grande popularité des activités nautiques peut s’avérer risquées, même pour les experts, en raison de l’imprévisibilité des intempéries.

• À lire aussi: Une harpiste professionnelle en concert... sur une planche à pagaie!

• À lire aussi: La planche à pagaie est plus dangereuse qu’elle n'en a l'air

• À lire aussi: Un marais menacé par la popularité du kayak à Magog

Le vent est l’une des principales sources de danger, «surtout lorsqu’on débute, ça peut rendre la navigation extrêmement ardue», a affirmé Claudie Ouellet, propriétaire de SKY Boutique-École.

Selon elle, certains gestes doivent devenir des normes comme «apprendre sur un lac, porter les vêtements adéquats, ne pas aller sur l’eau si les conditions ne sont pas optimales», a mentionné Mme Ouellet.

Ces précautions visent à prévenir les évènements tragiques, comme le cas de Christian Lepage, décédé à la suite d’un accident de planche aérotractée (kitesurf).

La triste nouvelle se trouve bien imprégnée dans la mémoire des adeptes d’activités nautiques. «Ça nous rappelle qu’il faut prendre soin de nous, on forme une communauté», a affirmé Claudia Ouellet.

Les adeptes auront l’occasion d’appliquer ces techniques de sécurité au festival de planche à pagaie de Sainte-Luce, au Bas-Saint-Laurent, qui se déroule cette fin de semaine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.