/news/law

Une policière de Saguenay accusée au criminel

Marie-Lyne Pearson, 35 ans, est inculpée d’avoir frauduleusement, indirectement ou directement, obtenu des services d’ordinateurs.

L’agente aurait consulté le dossier d’une personne dans les données du Centre de renseignements policiers du Québec (CRPQ), entre le 23 août 2020 et le 16 février 2021.

Dans le cadre de leur travail, les policiers peuvent accéder à cette banque d’informations pour des raisons professionnelles, mais c’est interdit de le faire pour des motifs personnels. Cette infraction est passible d’une peine maximale de deux ans moins un jour.

Une enquête criminelle a été menée par le responsable de l’éthique professionnelle au Service de police de Saguenay. Celui-ci a soumis son rapport d’enquête à un procureur du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) de Québec qui a décidé de porter une accusation, le 20 juillet dernier.

Depuis le dépôt de ce chef criminel, Marie-Lyne Pearson est suspendue avec demi-solde, comme le prévoit la convention collective de travail des policiers de Saguenay. Elle comparaîtra le 17 août prochain.

La policière compte plus de 10 ans d’expérience au Service de police de Saguenay. Son dossier professionnel est irréprochable.

Ni la direction du corps policier, ni la Ville de Saguenay, ni la Fraternité des policiers de Saguenay n’ont voulu commenter l’affaire.

Le paiement des honoraires d’avocats de l’agente accusée est en litige présentement. Le contrat de travail des policiers prévoit qu’ils sont habituellement payés par l’employeur lorsqu’un syndiqué est poursuivi ou accusé en justice dans le cadre de ses fonctions. Dans le présent cas, la Ville de Saguenay n’aurait pas la même interprétation et contesterait le paiement des frais d’avocats. Des pourparlers sont en cours sur cette question.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.