/news/coronavirus

Washington rejette l'appel de l'OMS à un moratoire sur les rappels de vaccins

Photo Fotolia

La Maison Blanche a rejeté mercredi l'appel de l'OMS à un moratoire sur les rappels des vaccins contre la COVID-19, estimant que les États-Unis n'avaient «pas besoin» de choisir entre en administrer à leurs citoyens ou en faire don à des pays pauvres.

• À lire aussi: L'OMS appelle à un moratoire sur les doses de rappel jusqu'à fin septembre

«C'est une fausse alternative», a dit Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, à propos de la demande de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

«Nous pensons que nous pouvons faire les deux» et «nous n'avons pas besoin de choisir» entre administrer des rappels aux Américains, ce qui n'est d'ailleurs pas encore officiellement prévu, ou aider les pays pauvres.

Elle a rappelé que les États-Unis avaient déjà distribué plus de 100 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 à des pays moins favorisés, soit plus, selon Washington, que les dons de tous les autres pays du monde réunis.

Les États-Unis n'ont pas à ce jour pris de décision sur l'administration de doses de rappels. Mais l'Allemagne et Israël ont d'ores et déjà annoncé des campagnes pour une troisième dose, pour les vaccins nécessitant deux doses initiales, à destination notamment des personnes âgées.

L'OMS a appelé mercredi à renoncer à des opérations de rappel au moins jusqu'à fin septembre pour tenter de remédier aux inégalités béantes entre pays riches et pays pauvres.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.