/news/politics

Québec va instaurer un passeport vaccinal

Devant l’augmentation du nombre de cas au Québec, «on peut déjà parler du début d'une quatrième vague», a déclaré le premier ministre François Legault, qui confirme l’arrivée prochaine du passeport vaccinal et réévalue sa position sur le port du masque à la rentrée.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Le Québec rapporte plus de 300 cas

«Je vous annonce aujourd'hui qu'on va mettre en place un passeport vaccinal», a signalé M. Legault, en ouverture d’un point de presse sur un autre sujet avec le premier ministre du Canada, Justin Trudeau. 

Les modalités d’application du passeport vaccinal seront précisées «au cours des prochains jours» par le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui est présentement en vacances. 

«Je pense que c’est important de le confirmer aujourd’hui», a expliqué M. Legault, qui s’attend à ce que le nombre de cas continue d’augmenter au cours des prochaines semaines. 

«Quand on voit l’ampleur de la quatrième vague aux États-Unis et en Europe, avec la présence de plus en plus grande du variant Delta, malheureusement, on n’y échappera pas», croit M. Legault. 

Port du masque à la rentrée       

Pour l’instant, le gouvernement du Québec maintient l’objectif d’effectuer la rentrée en présentiel, dans les écoles, comme dans les garderies. 

«Il y aura peut-être des mesures», a laissé planer M. Legault. De concert avec la santé publique, il réévalue présentement sa position concernant le port du masque, qui pourrait finalement demeurer obligatoire à l’intérieur des classes.

Pour le premier ministre, l’arrivée prochaine du passeport vaccinal est une raison de plus pour aller chercher ses deux doses de vaccin, puisque les Québécois pleinement vaccinés auront accès à «davantage de services». 

«Moins la quatrième vague va être forte, plus on va pouvoir continuer à vivre entre guillemets normalement», a fait valoir François Legault. 

Les non-vaccinés écorchés       

Réunis à l’occasion d’une annonce concernant le financement des services de garde, les premiers ministres Justin Trudeau et François Legault ont tous deux exhorté ceux qui ne sont pas encore pleinement vaccinés à corriger la situation. 

«Pour passer à travers cette pandémie, il faut se faire vacciner», a insisté le premier ministre du Canada, en rappelant qu’il en va de la protection des enfants de moins de 12 ans qui n’ont pas encore accès à la vaccination. 

M. Trudeau envisage maintenant d’imposer la vaccination obligatoire au sein de l’appareil fédéral et dans les entreprises à charte fédérale. Il a d’ailleurs confié le mandat à la greffière responsable des fonctionnaires fédéraux d’évaluer les possibilités. 

«C’est une question de leadership», a dit le premier ministre canadien. 

À ceux qui n’ont pas encore reçu le vaccin, «vous vous mettez à risque et vous mettez à risque l'ensemble de la société», a martelé à son tour M. Legault. 

«Ceux qui hésitent à se faire vacciner (...) prolongent la pandémie», a renchéri M. Trudeau. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.