/news/world

Elle laisse sa fillette mourir de faim pour aller fêter

YOUTUBE/SUSSEX POLICE

Une mère de famille britannique a laissé sa fillette de 20 mois mourir de faim pour aller fêter son anniversaire pendant six jours.

Verphy Kudi, 19 ans, a été condamnée à neuf ans de prison ce vendredi pour l’homicide involontaire de sa fille, Asiah.

Le 5 décembre 2019, la jeune femme avait quitté son appartement de Brighton pour aller fêter ses 18 ans à Londres et Coventry.

La procureure de la Couronne, Sally Howes, a montré en cour plusieurs images de vidéosurveillance montrant Mme Kudi dans différents bars ou concerts dans les jours suivant le départ de son logement.

Pendant ce temps-là, sa fillette de 20 mois se trouvait seule dans son logement sans nourriture ni personne pour la changer.

En rentrant chez elle le 11 décembre, la jeune mère avait découvert l’enfant inanimée et avait appelé les secours.

Le décès de la petite Asiah avait été prononcé quelques heures plus tard à l’hôpital.

Une autopsie a révélé que la bambine était morte de malnutrition et des suites d’une grippe, rapporte la BBC.

Elle souffrait aussi de déshydratation et d’un sévère érythème fessier.

«C’est presque insupportable d’imaginer combien elle a souffert dans ses derniers jours de vie. Ce qu’elle a enduré pour que vous puissiez fêter votre anniversaire avec vos amis comme une adolescente insouciante», a lancé la juge Christine Laing lors du verdict.

«Cette enfant sans défense comptait entièrement sur vous, sa mère pour lui répondre à ses besoins.»

Tout en condamnant la situation, les proches de Verphy Kudi ont fait savoir par communiqué que la jeune femme avait traversé «beaucoup de choses» pour son jeune âge.

«Nous avons toujours fait notre possible pour l’aider. Nous vivons une tragédie insupportable et pleurons tous les jours notre bien-aimée Asiah.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.