/news/coronavirus

Vers une vaccination obligatoire? : «on a vu assez de gens souffrir et mourir»

La vaccination continue de faire ses preuves un peu partout pour ralentir l’épidémie de COVID-19. Après l’annonce d’un passeport vaccinal, les gouvernements pourraient opter vers une vaccination obligatoire pour certaines clientèles. De passage à LCN, le docteur Mathieu Simon rappelle les bienfaits de la vaccination

• À lire aussi: Les trois quarts des Canadiens d’accord avec la vaccination obligatoire

• À lire aussi: Ruée vers les vaccins après l’annonce d’un passeport

• À lire aussi: Le vaccin pourrait devenir obligatoire pour les fonctionnaires fédéraux

«Je suis très biaisé, mais, moi, le pourcentage acceptable dans la santé et ailleurs c’est 100% parce que c’est un vaccin qui est sécuritaire et qui nous prémunit contre une catastrophe sociétale et médicale», explique le chef de l’unité des soins intensifs de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

Les docteurs sont tous vaccinés, par contre certains professionnels du milieu de la santé tardent à recevoir leur première dose du vaccin. 

«Je respecte le choix de chacun même si je ne le comprends pas», souligne le docteur Simon.

Pour lui, le choix est simple parce que chaque membre du milieu de la santé doit subir un dépistage intensif à tous les quarts de travail pour être certain de protéger les patients les plus vulnérables.

«Honnêtement, entre 2 piqures et un écouvillon dans le nez tous les jours, je pense que le choix est assez simple», mentionne le docteur Mathieu Simon.

Une bonne idée? 

Questionné lors de son entretien à LCN à savoir si la vaccination obligatoire était une bonne idée, le docteur n’était pas convaincu. Il préférait plutôt l’option du passeport vaccinal qui récompense les gens qui optent vers cette option au lieu.

«Je pense que de faire comprendre aux gens qui ne veulent pas se faire vacciner qu’il y a des conséquences et ces conséquences-là c’est qu’e le système décide de les protéger par un passeport vaccinal (...) je crois que c'est une meilleure façon de convaincre les gens», mentionne le docteur Mathieu Simon.

Une chose est claire selon lui, la vaccination est la clé pour aider le système de santé, mais également de passer à travers cette pandémie.

«On a vu assez de gens souffrir et mourir pour se dire que c’est réel et que le vaccin est un moindre mal», témoigne le chef de l’unité des soins intensifs de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.