/finance/homepage

Les Américains ont un appétit dévorant pour les fruits et légumes québécois

Le patron d'une entreprise de transport de fruits et de légumes de Sainte-Clotilde- de-Châteauguay, en plein coeur du jardin du Québec, a vu l'appétit des Américains pour nos produits exploser.

«Ça leur coûte trop cher d'aller en chercher de la Californie jusqu'à la côte est, alors ils achètent de plus en plus de produits québécois parce que c'est plus abordable côté transport », explique John MacDonald, qui est le grand patron d'Expro Transit.

PÉNURIE DE CHAUFFEURS

Lors de la visite du Journal, son entrepôt débordait de palettes d'oignons prêts à prendre le chemin. Au fond du bâtiment, d'immenses frigos garnis de navets et de carottes entassés sur des palettes étaient mûrs pour le grand départ.

«On a entre 10 et 15 camions qui vont aux États-Unis chaque jour, surtout à Boston, au New Jersey, New York, Caroline du Nord, Floride », poursuit John MacDonald, copropriétaire de la PME de Transport avec son beau-frère.

Ces derniers mois, une pénurie de chauffeurs de camion a frappé de plein fouet les entreprises de transport américaines, explique John MacDonald.

Résultat, les transporteurs américains ont du mal à envoyer leurs fruits et légumes sur la côte est et certains détaillants se tournent maintenant vers des produits québécois pour s'approvisionner en quatrième vitesse.

LE MONDE À L'ENVERS

«En 1952, mon père allait chercher des légumes en Floride. Aujourd'hui, on transporte des laitues aux Américains », lance Jean-Claude Fortin, propriétaire de la flotte J.E. Fortin de 70 camions, à Saint-Bernard-de-Lacolle.

«Il ne faut pas que le Québec perde ce marché-là. On a agrandi notre terrain », estime M. Fortin, qui porte aussi le chapeau de président de l'Alliance canadienne du camionnage (ACC).

Pour Daniel Bérard, président de Systèmes Danfreight (DFS), qui compte plus de 150 camions qui vont aux États-Unis chaque jour, les affaires sont bonnes.

«Ça a toujours été un endroit très important ici. C'est ici que cela est né d'une certaine façon. C'est la base des jar-dins du Québec. C'est le berceau des produits maraîchers », souligne M. Bédard.

Pour Benoit Therrien, président de Truck Stop Québec, il est clair que l'appétit des Américains est toujours une bonne nouvelle pour notre économie.

«La Montérégie est le garde-manger du Québec et naturellement nos voisins du Sud aiment bien les produits frais, nous produisons de la très bonne qualité au Québec, sauf que le climat nous freine pour faire de la production annuelle. », explique-t-il.

ÉNORMES BESOINS ICI AUSSI

D'après lui, en forte saison, les Québécois réussissent quand même à créer «un surplus de livraisons », ce qui sourit aux entreprises, qui font la navette chaque jour entre nos fermes et les entrepôts assoiffés du pays de Joe Biden.

Mais pour Marc Cadieux, PDG de l'Association du camionnage du Québec (ACQ), il faut accueillir d'urgence plus de travailleurs étrangers camionneurs pour rester compétitifs.

«Ça n'a aucun sens avec la lourde bureaucratie. On veut faire venir des mécaniciens. On a besoin de 2000 chauffeurs », conclut-il.

-Avec Pascal Dugas Bourdon

En mars 2020, Le Journal a suivi un couple de camionneurs jusqu'en Californie. On peut consulter le dossier ici.

Quelques chiffres sur la culture en champs 

SUPERFICIE DE FRUITS ET LÉGUMES DE CHAMPS  

  • Montérégie (63 %)  
  • Lanaudière (15 %)  
  • Laurentides (6 %)   

MONTÉRÉGIE : 55 % des recettes financières de légumes au Québec.

RÉGION D'HEMMINGFORD (MRC DES JARDINS-DE -NAPIERVILLE)  

  • Entreprises de fruits et légumes : 231  
  • Revenus de production : 321 M$  
  • Hectares : 11 000   

CULTURES FRUITIÈRES ET MARAÎCHÈRES : 

bleuets, camerises, cassis, fraises, framboises, gadelles, groseilles, melons, melons d'eau, mûres, poires, pommes, prunes, raisins de table amélanchier, mûrier blanc, sureau ail, asperge, aubergine, betterave, bock choy, brocoli, carotte, céleri, céleri- rave, cerise de terre, chicorée, chou, chou chinois, chou-fleur, chou nappa, citrouille, concombre, coriandre, courge, échalote, épinard, gingembre, haricot, laitue, maïs sucré, oignon sec, oignon vert, pak choï, persil, piment fort, poireau, poivron, pomme de terre, radis, radis chinois, tomate. 

SOURCE : MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE, DES PÊCHERIES ET DE L'ALIMENTATION [MAPAQ]

La MRC des Jardinsde- Napierville en bref  

POPULATION(P) SUPERFICIE(S)  

  • CANTON D'HEMMINGFORD P2003 S157,31km2  
  • VILLAGE D'HEMMINGFORD P 797 S 1,08km2  
  • SAINT-RÉMI P 8847 S 78,80km2  
  • SAINT-JACQUES-LE-MINEUR P1922 S67,68km2  
  • SAINT-ÉDOUARD P 1373  
  • SAINTE-CLOTILDE P 2386  
  • SAINT-MICHEL P 3454 S 52,51km2 S 78,46km2 S 60,12km2  
  • SAINT-CYPRIEN-DE-NAPIERVILLE P2041 S97,95km2  
  • NAPIERVILLE P 4110 S 4,50km2  
  • SAINT-PATRICE-DE-SHERRINGTON P2309 S92,44km2  
  • SAINT-BERNARD-DE-LACOLLE P1600 S113,65km2   

SOURCE : MRC DES JARDINS-DE-NAPIERVILLE

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.