/news/faitesladifference

COVID-19: annoncer les chiffres autrement!

GEN-COVID-19

Photo d'Archives, Agence QMI

Il est grand temps que le gouvernement de la CAQ change sa façon d'annoncer les chiffres des cas de COVID-19. Donner seulement le nombre de cas, hospitalisations ou décès par jour n'est plus suffisant. Il y a une nouvelle donnée dans l'équation depuis plusieurs mois: la vaccination.  

Il y aura toujours des cas, du moins pour plusieurs mois encore. L'important, ce sont les hospitalisations et les décès reliés à la COVID. Il peut y avoir 5000 cas par jour, si ça ne mène à aucune hospitalisation, est-ce vraiment nécessaire d'en parler? La CAQ doit maintenant tenir compte des gens vaccinés dans l'annonce des chiffres quotidiens. Cela mettrait une plus grande réalité dans la face du public et peut-être arriverait à convaincre les non-vaccinés de le faire. 

«Aujourd'hui le nombre de cas de COVID s'élève à 375. De ce nombre, il y a 320 personnes qui sont non vaccinées ou qui n’ont reçu qu’une seule dose. On compte 12 hospitalisations, tous sont des patients qui sont non vaccinés et les 3 décès sont aussi des personnes qui n'avaient reçu aucune dose de vaccin» 

Un poids de plus pour convaincre

C'est de cette façon que les annonces quotidiennes devraient être faites. C'est clair, précis et ça donne une réalité et un poids sur l'efficacité de la vaccination. Peut-être que Pierre-Jean Jacques de Sorel va voir ces chiffres et se dire, hummm, peut-être que je devrais me faire vacciner pour diminuer mes chances d'être hospitalisé ou de mourir. Peut-être. 

Là, on voit seulement les cas par jour et c'est décourageant. En plus, ils vont sûrement monter dans les prochains jours et prochaines semaines à cause du variant Delta. Plusieurs se disent que même avec la vaccination, les cas montent, donc à quoi bon se faire vacciner. 

La vaccination est là pour éviter de développer les symptômes graves de la maladie, de se retrouver à l'hôpital et d'en mourir. Oui, il peut y avoir de la transmission malgré la vaccination, mais la charge virale étant diminuée, le risque de transmission l'est aussi entre personnes vaccinées. 

Retour à la normale souhaité

Les non-vaccinés retardent le groupe, mais peut-être qu'en leur mettant des chiffres réels en pleine face, ils réaliseront les effets bénéfiques de la vaccination. Je veux que mes enfants retournent à l'école normalement, en présentiel. Je veux que mon fils joue au hockey cet hiver. Je veux que ma fille puisse faire des party d'amis. Je veux pouvoir recevoir mes parents à Noël. Je ne veux pas laisser les retardataires/égoïstes/anti-vax gâcher les efforts de la majorité de la population. Ils veulent des preuves, des chiffres, au gouvernement de leur en donner. 

Comme disent les Chinois, Prove it!

Photo courtoisie

Marie-Josée Samson, Maman de 2 enfants, doublement vaccinés

Mirabel

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.