/news/coronavirus

Ottawa impose la vaccination obligatoire aux fonctionnaires fédéraux

Ottawa rendra obligatoire la vaccination contre la COVID-19 pour l’ensemble des fonctionnaires fédéraux. La politique s’étendra aussi aux employés et même à certains passagers des services de transports aériens, ferroviaires et maritimes.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Dans le secteur des transports, le gouvernement libéral a fixé à la fin octobre au plus tard l’entrée en vigueur de cette nouvelle politique plus restrictive.

Les voyageurs qui devront se plier à cette politique sont les passagers à bord de vols commerciaux, les passagers à bord de trains pour des segments interprovinciaux ainsi que les plaisanciers à bord de croisières qui s’étendent sur plus d’une journée.

L’obligation d’être vacciné contre la COVID-19 s’étendra à toutes les agences du fédéral ainsi qu’à toutes les entreprises gérées par la couronne.

«Nous lançons un appel à toutes les industries sous réglementation fédérale, et évidemment aux sociétés d’État et aux agences fédérales de faire de même, immédiatement», a prononcé en point de presse le ministre des Affaires intergouvernementales Dominic LeBlanc, vendredi.

 «Étant le plus important employeur au pays, le gouvernement du Canada veut faire sa part pour protéger les fonctionnaires et les communautés où ils vivent et travaillent, et ce, partout dans le monde», a-t-il ajouté.

M. LeBlanc était accompagné pour l’occasion du ministre fédéral des Transports, Omar Alghabra.

Ceux qui ne peuvent se faire vacciner pourraient être accommodés d’autres façons, possiblement avec l’obligation de se soumettre à des tests de dépistage, mais cela relèverait du cas par cas, a précisé le ministre Alghabra.

Pas dans les plans pour Québec   

À Québec, un porte-parole du premier ministre François Legault a réitéré que la vaccination obligatoire pour les fonctionnaires de l’État québécois n’était pas dans les plans «pour le moment».

«On réfléchit sérieusement à rendre la vaccination obligatoire pour les travailleurs dans le réseau de la santé en raison de la montée du variant Delta. Notre réflexion se poursuit», a-t-il toutefois précisé.

Les conservateurs défendent le libre choix   

Le Parti conservateur a signalé dans une déclaration qu’il s’opposerait à une imposition du vaccin, ce qui pourrait en faire un enjeu central de l’élection à venir.

«Les vaccins sont l’outil le plus important de la lutte contre la COVID-19. Nous encourageons tous les Canadiens qui le peuvent à se faire vacciner. Les conservateurs soutiennent le droit des Canadiens de faire leurs propres choix sanitaires», a déclaré Axel Rioux, directeur associé des communications du parti pour le Québec.

«Nous sommes en crise et les Canadiens attendent des mesures raisonnables, comme les tests de dépistage rapide chez les personnes non vaccinées, afin de protéger la population, en particulier les personnes les plus vulnérables», a-t-il ajouté.

Le Bloc mitigé   

Pour le député du Bloc québécois Rhéal Fortin, imposer la vaccination obligatoire «pose un certain nombre de défis» au niveau des relations de travail.

Porte-parole en matière de Justice, M. Fortin a déclaré en entrevue sur LCN vendredi que le Bloc aurait aimé avoir accès à des opinions juridiques officielles avant d’aller de l’avant avec l’imposition du vaccin.

«Dire qu’on est en faveur de la vaccination, c’est une chose, mais la rendre obligatoire [...], c’est un autre défi. Faudra y regarder de près», a-t-il avancé.

Le NPD invite les libéraux à «mettre leur culotte»   

Pour le député québécois du NPD Alexandre Boulerice, les libéraux ont trop tardé.

«La quatrième vague est à nos portes et les libéraux viennent juste de se réveiller! Les travailleurs sont inquiets et ils ont besoin de savoir qu'ils peuvent retourner au travail en toute sécurité. Il est temps que les libéraux mettent leurs culottes et présentent un plan complet de retour au travail pour les employés de la fonction publique», a-t-il fait savoir dans une déclaration écrite.

Justin Trudeau avait évoqué l’idée d’obliger la vaccination contre la COVID-19 aux employés fédéraux la semaine dernière lors d’un point de presse à Montréal. Plus précisément, a avait dit avoir demandé à la greffière du Bureau du Conseil privé de lui fournir un avis concernant les enjeux juridiques liés à l’imposition du vaccin.

Plus tôt cette semaine, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il avait l’intention de mettre sur pied un passeport vaccinal, utilisable par le biais de l’application ArriveCAN, qui servira à vérifier le statut vaccinal des voyageurs.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.