/regional/estduquebec/cotenord

Une mine sur la Côte-Nord à la fine pointe de la technologie

Champion Iron et le fournisseur d’équipement Caterpillar ont signé un partenariat pour développer et mettre en œuvre de nouvelles pratiques de forage ralliant intelligence artificielle et foreuses électriques autonomes afin d’optimiser les opérations et les stratégies de forages à la mine du lac Bloom près de Fermont.

La compagnie Champion Iron exploite la mine du lac Bloom, sur la Côte-Nord, par sa filiale Minerai de fer Québec, elle-même impliqué dans s’autres projets liés à l’intelligence artificielle. Avec la nouvelle entente, elle espère grâce à ce nouveau partenariat minimiser les pertes d’énergie.

«Lors de l’opération de forage, il y a une multitude de données qui peuvent être recueillies à même la foreuse. Ça va nous donner des indices avec le traitement de données, de la dureté du matériel qu’on fore, de la lithologie dans laquelle on travaille. Ces données vont nous permettre de mieux faire la conception de nos patrons de forage, de faire de meilleures interventions au niveau des explosifs et d’optimiser la chaîne en aval de cette opération, dans le but de récupérer le plus possible de minerai de fer», a expliqué le vice-président des Opérations de Champion Iron, Alexande Belleau.

La mine a par ailleurs modifié une première foreuse, sur trois, en y ajoutant des équipements de télémétrie et de communication pour évaluer l’état de la machinerie et la nature des matériaux forés. Les décisions d’exploitation en sont ainsi améliorées.

Ces changements technologiques ne devraient pas entrainer de perte d’emploi, estime Champion Iron. Les travailleurs miniers devront cependant acquérir de nouvelles connaissances et compétences pour assurer l’opération de ces équipements.

Champion Iron, par l’entremise de sa filiale Minerai de fer Québec, participe à un autre projet lié à l’intelligence artificielle. Elle s’est associée à l’entreprise Beap et la firme d’ingénierie Norda Stelo dans un projet de 1,2 million $ qui vise à prédire des défaillances et la durée de vie d’actifs miniers comme des tuyaux, des convoyeurs et des bâtiments.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.