/news/coronavirus

Vaccination obligatoire: Québec veut un débat en commission parlementaire

Après avoir refusé de débattre de l’imposition du passeport vaccinal, voilà que le gouvernement Legault veut entendre, dès la semaine prochaine, experts et partis d’opposition sur la vaccination obligatoire. 

• À lire aussi: Vaccination obligatoire pour le personnel de la santé au Québec

• À lire aussi: Masque obligatoire dans les cégeps et les universités cet automne

Même si la Santé publique recommande d’obliger le vaccin seulement chez les travailleurs de la santé en contact direct avec les patients, François Legault souhaite en profiter pour discuter de la possibilité d’élargir l’obligation à d’autres corps de métier, comme les enseignants.  

Selon nos informations, ceux qui refuseraient malgré tout d’être vaccinés d’ici le 1er octobre seraient suspendus sans solde, mais conserveraient leur lien d’emploi avec l'État. 

Libéraux, solidaires et péquistes maintiennent qu’il faudrait débattre de la même façon du passeport vaccinal. 

Une pierre, deux coups?   

«Pourquoi refuser d’en discuter lors de la commission parlementaire? Ce serait l’occasion pour le gouvernement de répondre à toutes les questions laissées sans réponse», a commenté la députée libérale Marie Montpetit. 

«La vaccination obligatoire des travailleurs de la santé est une décision importante et nécessaire», a-t-elle indiqué. 

Le député solidaire Vincent Marissal juge lui aussi «tout à fait légitime» d’exiger des travailleurs de la santé qu’ils soient vaccinés. «Ceci étant dit, il ne faut pas tourner les coins ronds: le gouvernement doit s’assurer que la vaccination obligatoire du personnel soignant n’empirera pas la pénurie de main-d’œuvre», a souligné le député de Rosemont. 

Le député péquiste Joël Arseneau craint pour sa part que la consultation proposée par le gouvernement n’offre aucune «possibilité réelle de tirer des conclusions autres que celles qu’il a déjà annoncées». 

«C'est pourquoi, dans les circonstances, nous demandons que cette consultation porte autant sur le passeport vaccinal que sur la vaccination obligatoire, et que celle-ci débouche sur des recommandations objectives et indépendantes», réclame le député des Îles-de-la-Madeleine.   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.