/regional/troisrivieres/mauricie

Mauricie: levée de boucliers contre l'idée d'une déclaration de revenus unique

L'idée d'une déclaration de revenus unique au Québec réapparaît sur l'écran radar électoral et suscite une levée de boucliers à Shawinigan, en Mauricie.

Dans le contrat qu'il propose avec le Québec, le chef conservateur a inscrit «négocier l'établissement d'un rapport d'impôt unique et maintenir les emplois fédéraux à Jonquière et à Shawinigan».

Le Syndicat des employés de l'impôt n'a pas tardé à réagir. Il ne voit absolument pas comment il serait possible d'amalgamer les services de l'Agence du revenu du Canada et ceux de Revenu Québec en conservant tous les emplois fédéraux, dont près de 2000 au Centre fiscal de Shawinigan.

«Il n'y a pas de plan. C'est impossible que Revenu Québec soit capable de prendre 3000 fonctionnaires de l'Agence du revenu du Canada et de les intégrer. Ça ne marche pas», a martelé jeudi Patrick Bertrand du Syndicat des employés de l'impôt.

Les conservateurs rappellent que cette idée d’une déclaration de revenus unique est d'abord et avant tout celle de Québec.

«La demande ne vient pas de nous. La demande vient du gouvernement du Québec, un gouvernement que vous avez élu et pas juste ça. Tous les partis confondus font une demande unanime pour avoir un rapport d'impôt unique. Nous, le Parti conservateur, on dit nous sommes d'accord, mais vous allez nous démontrer vraiment qu'il n'y aura pas de perte d'emplois», a plaidé Yves Lévesque, candidat conservateur dans Trois-Rivières.

Les représentants des fonctionnaires de l'impôt ont obtenu jeudi une rencontre d'urgence avec le ministre François-Philippe Champagne, candidat dans Saint-Maurice-Champlain, qui avait rendu officiel, en juillet, la reconstruction du Centre fiscal de Shawinigan pour en assurer la pérennité.

Selon lui, il n'y a rien de changé dans les plans. «Si c'est le contrat qu'Erin O'Toole propose aux Québécois, on n'en veut pas de ce contrat-là ici en Mauricie», a lancé le ministre Champagne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.