/news/coronavirus

«Ne venez pas en Floride», dit un docteur aux États-Unis

Le docteur Julien J. Cavanagh n’a pas passé par quatre chemins vendredi à l’émission «La joute en prolongation» pour expliquer la vague qui frappe présentement le sud des États-Unis.

• À lire aussi: Biden annonce qu'il recevra une troisième dose de vaccin anti-COVID

• À lire aussi: «Vous avez un AVC, vous allez devoir patienter»

• À lire aussi: Les États-Unis veulent une campagne de rappel de vaccins à partir de mi-septembre

«Je sais que les Québécois aiment beaucoup la Floride, mais je veux regarder dans les yeux mes amis québécois et leur dire ce soir, ne venez pas en Floride même quand la frontière rouvrira parce que la circulation virale est telle que même vacciné, vous vous exposez à être contaminé, donc c’est dangereux à ce point-là de venir en Floride en ce moment», mentionne-t-il.

Le docteur Cavanagh partage son temps entre Boston et Atlanta sur la côte Est et constate que le taux de vaccination et les mesures sanitaires jouent un rôle très important sur la gravité de propagation du variant Delta.

«Je vois la différence parce qu’ici en Géorgie, 50% de couverture vaccinale, on est à 75% dans le Massachusetts et on n’a pas du tout la même circulation virale et en plus les populations de la Nouvelle-Angleterre adoptent les mesures sanitaires »

Résultat, le delta complique la tâche de tout le réseau de la santé qui se retrouve au cœur de cette nouvelle vague.

«La situation est très grave, la Géorgie est en train de faire face à une vague qui s’amplifie tous les jours. On a été un peu épargné, mais là cette vague arrive par le sud et l’ouest et le nombre de patients hospitalisés augmente tous les jours», explique le docteur Julien J. Cavanagh.

Les étages et les urgences se remplissent très rapidement dans les régions plus au sud.

«Ce n’est pas parce qu’il y a tous ces patients avec la COVID que les patients cessent d’avoir des infarctus du myocarde, des accidents vasculaires cérébraux et c’est donc une détérioration de la chaine du soin qui est en train de se produire (...) il y a des gens qui attendent sur des brancards à l’extérieur on est rendu là», rappelle Julien J. Cavanagh.

Le docteur espère que les taux de vaccination élevés des états du nord et du Canada ralentiront la propagation du virus et du variant Delta dans les prochaines semaines

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.