/news/law

Un arnaqueur du web qui a aussi vécu des fruits de la prostitution condamné à la prison

Un homme sans antécédents judiciaires, qui a été «cueilli» par le service de police de la ville de Québec (SPVQ) alors qu’il se trouvait en Colombie-Britannique, a écopé d’une peine globale de 20 mois d’emprisonnement pour avoir vécu des fruits de la prostitution et pour avoir fraudé des dizaines de personnes. 

Samuel Larouche, 29 ans, originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, est un véritable arnaqueur du web. 

Selon son modus operandi, le Saguenéen annonçait des objets à vendre à bon prix sur des plateformes de vente en ligne comme Marketplace ou Kijiji. 

Lorsque le marché était conclu avec un acheteur, il demandait qu’un paiement soit versé par transfert bancaire électronique dans un compte qui n’était pas toujours le sien, puis il disparaissait une fois l’argent empoché. 

En tout, une vingtaine de personnes ont été flouées et des groupes Facebook réunissant les victimes ont été créés pour inviter les internautes à la prudence lorsqu’il voyait passer les noms de Samz Larouche, Djsammywhy2222, Lawless Samy et Sam Berg sur les sites de vente en ligne. 

Proxénétisme  

Loin de se limiter à ses activités frauduleuses, Larouche a également reconnu avoir eu de l'argent provenant de la prostitution que faisait sa «conjointe» et d'avoir fait de la publicité pour offrir les services de cette dernière. 

À la fin de l’année 2019, le couple a emménagé ensemble, mais, rapidement, la jeune fille s’est aperçue que son conjoint n’occupait aucun emploi. 

Comme les copines des amis de Larouche baignaient dans le monde de la prostitution, ce dernier a proposé à sa conjointe de faire pareil.

Si, au début, elle ne s’est pas montrée intéressée, elle a fini par accepter de le faire les week-ends seulement, mais Larouche va rapidement lui fixer des rendez-vous en semaine. 

« Il va agir à titre de chauffeur, de protecteur et va gérer les rendez-vous avec les clients. L'argent est remis à l’accusé pour pouvoir payer les dépenses de couple et ses dépenses personnelles», a fait savoir la poursuivante, Me Martine Savard. 

Larouche a également contrôlé les comptes bancaires de sa conjointe et commis plusieurs fraudes via les comptes de celle-ci. 

Il a également demandé et obtenu pour 12 000$ de PCU au nom de la jeune femme. 

Comme il est détenu depuis son arrestation, il lui reste douze à purger sur les 20 mois imposés dans le cadre de la peine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.