/news/coronavirus

Dix fois plus de cas qu’à la dernière rentrée

High school students wearing masks on their way home

Photo Adobe Stock

En cette semaine de rentrée scolaire, le nombre de cas de COVID chez les moins de 20 ans est dix fois plus élevé qu’à pareille date l’an dernier, a constaté le Journal. Une statistique qui n’est pas étrangère à la montée du variant Delta, croient des expertes.

Dans la semaine précédant la rentrée scolaire l’an dernier, on dénombrait seulement 92 cas chez les 0-19 ans, tandis que dans la dernière semaine (du 15 au 22 août) 995 cas ont été recensés dans le même groupe d’âge. (voir tableau plus bas)

Ceux-ci représentent 32,1 % de tous les cas de la province.

Le variant dans la balance

Selon la professeure à l’école de santé publique de l’Université de Montréal Roxane Borgès Da Silva, l’arrivée du variant Delta, plus contagieux vient changer la donne par rapport à la dernière rentrée.

« Avec la souche originale, les jeunes et particulièrement les enfants avaient moins la capacité d’attraper la COVID et de la transmettre», souligne-t-elle.

Mme Borgès Da Silva croit même que le nombre de cas est « sous-estimé» à l’heure actuelle. « Les gens sont pour beaucoup vaccinés et ne vont pas se faire tester pour un nez qui coule , rappelle-t-elle.

La pédiatre Dre Caroline Quach rappelle également que les 0 à 12 ans ne sont pas vaccinés.

« Il faut croire que ça se transmet chez les enfants. C’est fatigant à savoir. Mais malgré les quelque 900 cas, ils ne sont pas beaucoup hospitalisés », remarque-t-elle.

Pas comme aux États-Unis

Avec le retour en classe, qui augmentera les contacts sociaux entre les jeunes, une hausse importante du nombre de cas est à prévoir, juge Dre Quach.

«Je ne crois pas qu’il y aura une hausse des décès [chez les jeunes]. On espère qu’avec la vaccination on aura davantage une vague de cas que d’hospitalisations», ajoute-t-elle.

La pédiatre dit toutefois suivre de près la situation aux États-Unis, qui est assez inquiétante.

«Dans le sud des États-Unis, les soins intensifs pédiatriques débordent, on ne sait pas trop pourquoi. Nous on n’a pas encore eu ça. On espère que ça ne viendra pas parce que nos enfants sont mieux suivis et ont moins de problèmes d’asthme chronique et d’obésité qu’aux États-Unis.»


Semaine du 16 au 22 août 2020 Semaine du 15 au 21 août 2021
Cas confirmé (tout âge) 530 3106
Cas confirmé (moins de 20 ans) 92 995
% cas de moins de 20 ans vs total 17,4 % 32,1 %
Positivité des tests (tout âge) 0,6 % * 2,5 % *

*En fonction de la date de résultat du test en laboratoire, et non pas en date de la journée où le test a été effectué. 

source : INSPQ

-Avec Pascal Dugas Bourdon