/news/elections

Demandes de Legault: le Bloc et les conservateurs prêts à être les porte-paroles de Québec

Photo Stevens Leblanc

François Legault pourra compter sur le soutien des chefs conservateur et bloquiste qui ont rapidement répondu favorablement à ses demandes tandis que la réaction de Justin Trudeau se faisait encore attendre en fin d’après-midi.

• À lire aussi: Élections fédérales: Legault hausse le ton face à Trudeau et Singh

• À lire aussi: Ce qu'il faut retenir de la 12e journée de campagne

Plus de pouvoir en immigration, loi 101 appliquée aux entreprises de charte fédérale, hausse de transferts en santé sans condition: M. Legault a présenté jeudi une «liste d’épicerie» similaire à celle de 2019, lors de la dernière campagne.

Le leader conservateur a rapidement réagi aux exigences du premier ministre québécois en promettant de «mettre fin au paternalisme et aux intrusions de Justin Trudeau».

Erin O’Toole a détaillé sa réponse dans une lettre dans laquelle il revient point par point sur les propositions des conservateurs faites au début de la campagne électorale dans leur «contrat» avec les Québécois.

«Les priorités du gouvernement du Québec sont claires, légitimes et raisonnables. Un gouvernement conservateur s’engage à travailler avec le gouvernement du Québec pour les réaliser», est-il possible de lire dans la lettre de M. O’Toole.

«Je tiens à le remercier et l’assurer de ma collaboration pour atteindre ses priorités. Un gouvernement conservateur va mettre fin au paternalisme et aux intrusions de Justin Trudeau», a déclaré Erin O’Toole.

De son côté, le Bloc québécois s’est affiché comme «porte-parole des demandes [de M. Legault]».

«Non seulement les demandes de Québec confirment la pertinence du Bloc québécois, mais elles confirment l’urgence d’augmenter la portée du Bloc québécois à la Chambre des communes», a indiqué Yves-François Blanchet en déplacement à Saguenay.

Insistant une fois de plus sur l’augmentation des transferts en santé sans condition - telle que réclamée par le Québec et les autres provinces - le chef bloquiste a rappelé l’importance d’un gouvernement minoritaire à Ottawa. «Un gouvernement majoritaire, quel qu’il soit, risquerait d’aller à l’encontre des demandes de Québec», a-t-il précisé.

Le NPD prêt à collaborer, sauf pour le 3e lien

Le leader néodémocrate Jagmeet Singh a apporté son soutien à certains points détaillés dans la lettre de M. Legault.

«Je suis prêt à collaborer avec le gouvernement Legault pour trouver des solutions aux crises et aux problèmes que les gens font face. Je crois fondamentalement que le fédéral doit faire plus et doit offrir toutes les ressources nécessaires au Québec pour bâtir une société plus prospère, plus durable et plus juste pour tout le monde», a réagi M. Singh dans une déclaration transmise à l’Agence QMI.

S’il se dit favorable à l’augmentation des transferts en santé et à l’application de la «Charte de la langue française» aux entreprises de compétence fédérale, il a toutefois réitéré son opposition au projet du 3e lien.

«Un gouvernement fédéral néodémocrate ne sera pas partenaire dans le projet du 3e lien, parce que c’est un projet qui nous éloigne de nos objectifs climatiques», a-t-il ajouté.

En campagne à Trois-Rivières jeudi après-midi, le chef libéral a de nouveau écarté la mise en place d’une déclaration d’impôt unique au Québec réclamée par François Legault, mais n’a pas réagi aux autres demandes.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.