/news/elections

Que répondent-ils aux demandes de Legault ?

Photo Stevens Leblanc

Le premier ministre du Québec François Legault a fait jeudi sa liste de demandes aux chefs fédéraux en campagne, incitant les Québécois à porter attention à leurs réponses. L’Agence QMI a contacté les principales formations politiques vendredi afin d’obtenir leurs positions respectives sur ces enjeux. Toutes, sauf le Parti libéral du Canada, se sont prêtées au jeu.

• À lire aussi: Legault croit qu’il est raisonnable de congédier un non-vacciné

• À lire aussi: Demandes de Legault: le Bloc et les conservateurs prêts à être les porte-paroles de Québec

• À lire aussi: Élections fédérales: Legault hausse le ton face à Trudeau et Singh

Augmenter les transferts canadiens en santé de 22 % à 35 % puis les indexer annuellement à 6 % 

Parti libéral du Canada

Refus de répondre vendredi. Justin Trudeau s’était toutefois déjà dit ouvert à une hausse une fois la pandémie terminée, sans préciser de montant.

Parti conservateur du Canada

En partie. Le parti a promis une augmentation minimum de 6 % par année, même s’il ne s’est pas encore engagé quant à la cible de 35 %.

Nouveau Parti démocratique

En partie. Les néo-démocrates sont en faveur de l’augmentation des transferts en santé, même si aucun détail n’a encore été précisé.

Bloc québécois

Oui. Le Bloc a fait de cette demande une priorité.

**

Transférer la gestion de la catégorie d’immigrants «Regroupement familial» au Québec 

Parti libéral du Canada

Refus de répondre vendredi.

Parti conservateur du Canada

Oui. Les conservateurs acceptent de donner plus d’autonomie au Québec en matière d’immigration.

Nouveau Parti démocratique

Ne sait pas. Le NPD n’a pas encore pris d’engagement précis.

Bloc québécois

Oui. Le Bloc est en faveur de la prise en charge du regroupement familial et de la gestion des travailleurs étrangers par le Québec.

**

Soutenir l’assujettissement des entreprises de compétence fédérale à la loi 101 

Parti libéral du Canada

Oui. Le projet de réforme de la Loi sur les langues officielles sera redéposé, a promis Mélanie Joly.

Parti conservateur du Canada

Oui. Les conservateurs ont fait la promesse de travailler en partenariat avec le Québec pour appliquer la loi 101 aux entreprises à charte fédérale.

Nouveau Parti démocratique

Oui. Le NPD s’engage «à assujettir les entreprises de compétence fédérale aux droits et aux obligations prévues à la Charte».

Bloc québécois

Oui. Le Bloc appuie «sans réserve» l’application de la Charte de la langue française aux entreprises de compétence fédérale.

**

Respecter la Loi sur la laïcité de l’État en ne s’engageant dans aucune contestation judiciaire 

Parti libéral du Canada

En partie. Trudeau a déjà laissé entendre que son gouvernement n’interviendrait pas pour le moment, sans fermer la porte.

Parti conservateur du Canada

Oui. Le parti a promis de respecter les compétences de l’Assemblée nationale et de ne pas intervenir dans les contestations juridiques de la Loi.

Nouveau Parti démocratique

Ne sait pas. Le NPD dit ne pas encore avoir de position officielle, mais son chef s’était déjà prononcé contre la Loi sur la laïcité de l’État par le passé.

Bloc québécois

Oui. Le Bloc s’est positionné en faveur de la Loi sur la laïcité de l’État et de la loi 21 du Québec.

**

Financer à hauteur de 40 % la construction du tunnel Québec-Lévis 

Parti libéral du Canada

Refus de s'engager. Le chef libéral a avancé qu’il n’y a encore aucune promesse à faire, car le projet n’a pas encore été déposé par Québec.

Parti conservateur du Canada

Oui. Le parti promet de financer 40 % de la facture totale du projet.

Nouveau Parti démocratique

Non. Au pouvoir, le NPD ne serait pas partenaire du 3e lien, «parce que c’est un projet qui nous éloigne de nos objectifs climatiques», selon le parti.

Bloc québécois

Peut-être. Le parti s’est dit neutre en insistant sur le fait que Québec devrait pouvoir décider. Son chef s’est dit en faveur si ça respecte l’environnement.

**

Appuyer les priorités et les programmes du Québec en matière de logement 

Parti libéral du Canada

Refus de répondre vendredi.

Parti conservateur du Canada

Oui. Le parti s’est dit ouvert à de nouvelles ententes administratives à ce sujet.

Nouveau Parti démocratique

Ne sait pas. Le NPD n’a pas encore pris d’engagement précis.

Bloc québécois

Oui. Le Bloc considère le logement comme une compétence exclusive du Québec.

**

Ne pas mener d’évaluations environnementales sur les projets qui relèvent de Québec 

Parti libéral du Canada

Refus de répondre vendredi.

Parti conservateur du Canada

Oui. Les conservateurs ont affirmé vouloir travailler en collaboration avec la province.

Nouveau Parti démocratique

Oui. Le NPD croit que les projets d’infrastructure doivent être soumis à la procédure québécoise d’évaluation environnementale.

Bloc québécois

Oui. Le Bloc estime que le processus environnemental du Québec a préséance.

**

Verser au Québec les fonds consacrés à la lutte contre les changements climatiques dans les secteurs qui relèvent de sa compétence 

Parti libéral du Canada

Refus de répondre vendredi.

Parti conservateur du Canada

Oui. Le parti se dit prêt à réaliser les objectifs du Québec en environnement, même si peu de précisions ont encore été apportées en ce qui a trait aux fonds versés.

Nouveau Parti démocratique

Ne sait pas. Le NPD n’a pas encore pris d’engagement précis.

Bloc québécois

Oui. Le Bloc souhaite que le soutien fédéral pour cette lutte se fasse «sous forme de transfert de la part québécoise des sommes engagées vers la stratégie québécoise».

**

Conclure une entente pour compenser le Québec pour toute dépense fédérale dans ses champs de compétence 

Parti libéral du Canada

Refus de répondre vendredi. Le gouvernement Trudeau a déjà accepté par le passé des ententes asymétriques avec le Québec.

Parti conservateur du Canada

Oui. Le parti s’est engagé à limiter le pouvoir du fédéral de dépenser dans les champs de compétence du Québec.

Nouveau Parti démocratique

Oui. Le parti s’est engagé à toujours offrir un droit de retrait avec compensation sans condition pour les dépenses dans les champs de compétence du Québec.

Bloc québécois

Oui. Le Bloc a déposé un projet de loi en ce sens.

**

Mettre en place une déclaration de revenus unique administrée par le Québec 

Parti libéral du Canada

Non. Le chef libéral s’est opposé jeudi à la mise en place d’une déclaration de revenus unique au Québec.

Parti conservateur du Canada

Oui. Le parti accepte de négocier la mise en place d’une déclaration de revenus unique, tout en protégeant les emplois de l’Agence du revenu.

Nouveau Parti démocratique

Ne sait pas. Le NPD n’a pas encore pris position.

Bloc québécois

Oui. La déclaration de revenus unique a fait l’objet d’un projet de loi du Bloc québécois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.