/news/coronavirus

Passeport vaccinal: les deux prochaines semaines seront «un peu rock'n'roll»

Dès mercredi, les Québécois devront présenter leur passeport vaccinal pour entrer dans un resto, un bar, ou un autre lieu jugé non essentiel. Québec compte désormais sur la vaccination des enfants cet hiver pour envisager un retour à la normale. 

• À lire aussi: Passeport vaccinal: pas besoin de pièce d’identité avec photo pour les jeunes

• À lire aussi: Les cas d'exception auront leur passeport vaccinal

• À lire aussi: Fermer au lieu de gérer le VaxiCode

En conférence de presse, mardi, le ministre de la Santé, Christian Dubé a remercié les commerçants, qui doivent s’attendre à deux semaines «un peu rock and roll», avec l’entrée en vigueur de la nouvelle mesure. 

Les deux prochaines semaines leur permettront toutefois de rôder son utilisation : bien que le passeport vaccinal sera exigé, les amendes de 1 000 $ à 6 000$ qui s’appliqueront aux commerçants et citoyens récalcitrants ne s’appliqueront qu’à compter du 15 septembre prochain. 

«Dans les prochaines semaines, ça va peut-être être un peu difficile, mais on s’est habitué à pire», a commenté le ministre Dubé, qui compare la nouvelle mesure à l’instauration du couvre-visage dans les commerces l’an dernier. 

Le passeport permettra également aux commerces d’éviter de nouvelles fermetures, fait valoir le ministre. 

Pour le moment, toutefois, pas question d’allègements pour les commerces visés : les limites en termes de personnes acceptées ou de port du masque demeureront en place pour les prochaines semaines. 

 Écoutez les entrevues de Pierre Thibault, président de la NABQ et Paul Langevin, copropriétaire du cinéma Le Tapis Rouge :

La quatrième vague et la rentrée scolaire entraîneront forcément une hausse des cas durant le mois de septembre, prévient Christian Dubé. «Commençons par voir comment les prochaines semaines vont aller», dit-il. 

Le ministre craint notamment que les jeunes adultes, moins vaccinés, n’engorgent les hôpitaux. «Ce sont les jeunes qui attrapent le virus, ces temps-ci. Et, malheureusement, pour eux [...] ils restent plus longtemps à l’hôpital. Parce que leurs symptômes sont plus graves, parce que leur système immunitaire réagit encore beaucoup plus», affirme Christian Dubé. 

Malgré tout, les jeunes représentent une minorité des hospitalisations présentement : 37 des 131 personnes présentement hospitalisées ont moins de 50 ans, cinq ont moins de 30 ans. 

Étendre son application?  

À ses côtés, le directeur national de la Santé publique a souligné que ce nouvel outil sanitaire pourrait éventuellement s’appliquer dans d’autres secteurs, touchés par des éclosions. «Si on a des éclosions dans certains milieux, au lieu de les fermer, on va introduire le passeport vaccinal», dit le Dr Horacio Arruda. 

Le ministre Dubé a également reconnu que des employeurs font pression pour étendre son application aux milieux de travail, bien que Québec n’ait pas «d’intention» d’aller en ce sens pour le moment. 

Vacciner les petits  

En fait, Québec mise surtout sur la vaccination des enfants pour atteindre une couverture vaccinale capable de résister au variant Delta et envisager de réduire les mesures sanitaires. 

Dr Arruda s’attend à ce qu’un vaccin soit homologué par Santé Canada pour les 5 à 11 ans au courant de l’automne. Les plus jeunes, eux, pourraient être autorisés à compter de janvier. Québec se dit prêt à lancer la vaccination pour chaque groupe dès qu’il en aura reçu l’autorisation. 

Entre-temps, le gouvernement Legault compte déployer l’utilisation des tests rapides dans une cinquantaine d’écoles primaires et secondaires des quartiers chauds de Montréal et Laval où le taux de vaccination est jugé insuffisant. 

CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LE PASSEPORT VACCINAL  

L’application VaxiCode pour téléphones intelligents permettra de démontrer qu’une personne est adéquatement vaccinée. 

Autrement, une photo ou une version imprimée du code QR de la preuve vaccinale sera acceptée. 

Il faudra également présenter une carte d’identité avec photo, sauf pour les jeunes âgés de moins de 16 ans. Les personnes de 75 ans+, eux, pourront présenter une carte d’identité sans photo. 

Principaux lieux où il sera requis pour les 13 ans+ : bars, restaurants, salles de spectacles, arénas, cinémas, événements extérieurs de plus de 50 personnes. 

Lieux où il ne sera pas requis : commande à l’auto ou pour emporter, rassemblements privés, lieux de culte, mariages et funérailles. 

Les personnes exemptées du vaccin pour des raisons de santé pourront se procurer une dérogation en visitant une clinique sans rendez-vous ou prenant rendez-vous sur la plateforme Clic Santé grâce à une option disponible sous peu. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.