/finance/homepage

Les syndiqués d’Olymel acceptent l’entente de principe

Les employés d’Olymel de l’usine de Vallée-Jonction, dans Chaudière-Appalaches, ont voté mardi en faveur de l’entente de principe conclue dimanche entre leur syndicat et la direction.

• À lire aussi: Entente de principe entre Olymel et ses employés de Vallée-Jonction

«Les membres du Syndicat des travailleurs d’Olymel Vallée-Jonction–CSN (STOVJ–CSN) ont accepté à 78 % l’entente de principe intervenue avec leur employeur le 29 août dernier lors d’un vote électronique tenu par scrutin secret», a annoncé le syndicat sur sa page Facebook.

Rappelons qu’il s’agissait en quelque sorte d’un vote de la dernière chance pour les employés. 

L’employeur avait l’intention d’abolir 500 postes de travail dès mercredi si l’offre était rejetée.Il y a un peu plus d’une semaine, les syndiqués avaient d’ailleurs rejeté à 57 % une offre patronale. Les salaires, les horaires de travail et la durée de la convention collective semblaient être au cœur du litige.Ce sont 180 000 porcs qui sont en attente d’être abattus. La grève a duré plus de quatre mois à l’usine de Vallée-Jonction.

Par communiqué, la direction d’Olymel a dit accueillir «avec satisfaction» le résultat du vote.La nouvelle convention collective, d’une durée de six ans, viendra à échéance en mars 2027.

«Les conditions de travail et la rémunération des employés seront ainsi améliorées, tout en conservant à l’entreprise sa capacité à évoluer dans un marché hautement compétitif», a commenté le premier vice-président d’Olymel, Paul Beauchamp.

L’entreprise a assuré avoir pris des mesures «afin de reprendre ses opérations dans les meilleurs délais», tout en reconnaissant qu’il fallait «au préalable s’assurer de la bonne marche de tous les équipements, de la sanitation de l’usine et de la disponibilité des effectifs dans le but de former des équipes pour les quarts de travail de jour et de soir».

Olymel a précisé que les 1050 employés seront tous rappelés au travail.«Le rappel des employés devrait débuter dès [mardi] soir et la reprise normale des opérations devrait donc s’étendre sur quelques jours, a-t-on précisé. L’entreprise estime toutefois qu’elle pourrait, dans le meilleur scénario, reprendre les abattages dès vendredi le 3 septembre.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.