/news/coronavirus

Passeport vaccinal: des restaurateurs de Val-des-Source circonspects

Si pour les restaurateurs des grands centres urbains, l’entrée en vigueur mercredi du passeport vaccinal est accepté et sera appliqué, dans les petites municipalités, où les propriétaires sont aux prises avec un manque d'effectifs, cette mesure est moins bien accueillie.

• À lire aussi: Les libéraux martèlent leur discours sur la vaccination

• À lire aussi: COVID-19: 80 % des électeurs sont pour la vaccination obligatoire

• À lire aussi: Fermer au lieu de gérer le VaxiCode

C’est le cas notamment à Val-des-Sources où le propriétaire de la cantine Chez Mimi, Mario Drouin, a décidé de fermer sa cantine un mois et demi plus tôt.

En plus d’avoir du mal à faire respecter les consignes sanitaires liées au masque, il n'a pas les ressources ni l'énergie nécessaire pour appliquer cette nouvelle mesure.

La copropriétaire du restaurant L'apéro, Nathalie Perreault, se donne deux semaines pour décider si elle entend garder sa salle à manger ouverte ou si elle retourne à la formule repas pour emporter, comme lors du confinement.

Mme Perreault voit mal comment avec son resto d'une cinquantaine de places et seulement deux employés, elle peut gérer cette tâche additionnelle. Cette dernière appréhende aussi la réaction et les frustrations de la clientèle réfractaire au vaccin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.