/news/coronavirus

Passeport vaccinal: des commerçants résignés

GEN-Préparatifs  de restaurateurs en vue d’instaurer le passeport vaccinale à Montréal

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Les restos, bars et gyms sont prêts à accueillir dès aujourd’hui les clients qui devront dorénavant présenter patte blanche avec leur passeport vaccinal. Si certains doivent revoir leur façon de fonctionner, d’autres ne savent toujours pas sur quel pied danser pour la gérer.

• À lire aussi: Le passeport vaccinal maintenant obligatoire

• À lire aussi: Voici comment télécharger l’application VaxiCode

• À lire aussi: Passeport vaccinal: les deux prochaines semaines seront «un peu rock'n'roll»

Encore un peu d’inconnu  

Dans le centre-ville et le Vieux-Montréal, des employés de nombreux restaurants visités par Le Journal ne savent pas encore comment ils vont devoir gérer les nouvelles mesures.

« Pour le moment, on n’a pas encore eu de directives de la part de notre employeur. On ne sait pas avec quoi on va scanner les codes des clients et comment ça va se passer s’ils n’ont pas de passeport », a expliqué une serveuse de la rue Saint-Paul Ouest, qui n’a pas voulu être nommée. Sur la rue Peel, on estime que le gouvernement ne donne pas assez d’informations et de marge de manœuvre aux restaurateurs, explique une employée.

Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Gabriel Hardy, porte-parole québécois du Conseil canadien de l'industrie du conditionnement physique et propriétaire du gym Le Chalet, sur QUB radio:  

Pas le choix d’être préparé  

Benoit Fortier, le barman du resto-bar Le Boudoir

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Benoit Fortier, le barman du resto-bar Le Boudoir

Sur l’avenue Mont-Royal, les restaurateurs sont prêts à accueillir dès aujourd’hui les clients qui auront leur passeport vaccinal.

« On a engagé un vigile qui va s’occuper de vérifier les codes QR des clients et qui pourra gérer si jamais on a des problèmes. Ça va permettre aux employés de ne pas gérer ça alors qu’ils ont déjà beaucoup de travail », explique Manu Ruiz, gérant au bar à vin Le Rouge gorge.

Un peu plus loin, au café-bar Le Boudoir, on va profiter des premières semaines pour voir comment tout va se dérouler.

« Au début, on pense engager quelqu’un pour faire les vérifications le vendredi et samedi quand on va avoir beaucoup de monde. Mais de toute façon, on n’a pas vraiment le choix d’être prêt si on veut rester ouvert », estime Benoit Fortier [photo], barman de l’établissement.

Écoutez la chronique du chef Danny St Pierre au micro de Geneviève Pettersen à QUB radio :

Au Tommy Café, ce seront les employés qui devront s’occuper de scanner les codes des clients.

« Ça va ajouter de l’ouvrage aux gens qui travaillent sur le plancher, mais on ne peut pas engager quelqu’un juste pour ça », déplore le directeur de l’établissement Pablo Juarez. 

Des agences de sécurité sont débordées  

Les entreprises de services de sécurité sont fortement sollicitées par les commerces à la recherche d’agents pour assurer la vérification du passeport vaccinal. Chez Sécurité Sirois, le téléphone ne dérougissait pas hier.

« On a eu quelques demandes cette semaine, et là, ça déboule beaucoup », indique le propriétaire de l’entreprise, Martin Sirois, à moins de 24 heures de l’entrée en vigueur du passeport vaccinal.

Écoutez l'entrevue de Philippe-Vincent Foisy avec Carl Bolduc, propriétaire du restaurant Goofy à Alma, et Martin Guimond, propriétaire du bar Saint-Bock à Montréal, sur QUB radio:  

L’entreprise Haute Protection La Capitale est également débordée. 

« On en a eu une bonne cinquantaine, même voir une soixantaine, juste pour Montréal et Québec », avance Maxime Parent, superviseur au centre opérationnel de l’entreprise. 

L’entreprise Garda a indiqué avoir reçu des demandes de clients réguliers, mais aussi de nouveaux clients, sans vouloir les quantifier.

Patience de mise au cinéma  

Robin Plamondon, copropriétaire des cinémas Le Clap, à Québec.

Photo Diane Tremblay

Robin Plamondon, copropriétaire des cinémas Le Clap, à Québec.

Les clients des cinémas devront se montrer plus patients avant d’obtenir leur billet. 

« Malgré tous nos efforts, cela représente environ 20 à 30 secondes supplémentaires par client pour l’entrée en salle. Lors des périodes de pointe, où l’on doit faire entrer de 500 à 600 personnes à l’heure. [...] Cela veut dire cinq employés supplémentaires affectés juste pour scanner le passeport vaccinal », dit Robin Plamondon, copropriétaire des cinémas Le Clap, à Québec.

« Ce qu’on ne sait pas encore, c’est l’impact que le passeport va avoir sur la clientèle. Un peu partout dans le monde où des systèmes similaires ont été implantés, il y a un creux qui s’est créé dans les premières semaines. On a cette inquiétude-là, c’est certain. » 

Craintif malgré tout  

GEN-Préparatifs  de restaurateurs en vue d’instaurer le passeport vaccinale à Montréal

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Au Haltères & Go, dans Rosemont, Serge Poirier [photo] a mis en place un système qui évitera à ses clients de devoir montrer leur passeport chaque fois qu’ils viennent s’entraîner.

« On va scanner une fois leur passeport et ensuite on va mettre dans leur dossier qu’ils sont “adéquatement vaccinés” et comme ça, nous n’aurons pas besoin de toujours vérifier », explique-t-il.

Pour que tout se déroule bien, le propriétaire de cette salle d’entraînement a prévu un employé de plus chaque jour pendant au moins la première semaine.

Même s’il est fin prêt et qu’il s’est encore adapté aux nouvelles mesures, M. Poirier craint pour l’avenir de son entreprise.

Écoutez les actualités der Carl Marchand avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio: 

« On a beaucoup de clients qui ont décidé de mettre leur abonnement sur pause ou même de l’annuler, parce qu’ils ne veulent pas venir tant qu’il y a le passeport. Même si je respecte leur choix, c’est sûr que ça me fait perdre beaucoup d’argent », soutient-il.

Selon ses premiers calculs, si le passeport vaccinal reste en place jusqu’à Noël, il prévoit de perdre aux alentours de 15 000 $.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.