/news/culture

Denis Villeneuve heureux et soulagé

À moins de 48 heures de la première mondiale de Dune à la Mostra de Venise, le cinéaste québécois Denis Villeneuve s’est dit heureux et soulagé de pouvoir enfin partager son nouveau film avec le public. 

Au bout du fil depuis Venise, où il est débarqué il y a quelques jours, Denis Villeneuve semble plutôt calme et détendu pour un homme qui s’apprête à lancer un des films les plus attendus de l’année sur la planète cinéma.  

Dune, son ambitieuse adaptation du célèbre roman de science-fiction de Frank Herbert, sera projeté hors compétition ce vendredi à la Mostra de Venise en présence des nombreuses vedettes du film (Timothée Chalamet, Oscar Isaac, Zendaya...). Le réalisateur québécois attend ce moment depuis des mois, la sortie de Dune ayant été retardée d’un an en raison de la pandémie. 

Accompagné de sa conjointe Tanya Lapointe, Denis Villeneuve est à Venise pour présenter Dune.

Photo AFP

Accompagné de sa conjointe Tanya Lapointe, Denis Villeneuve est à Venise pour présenter Dune.

« Au cours des dernières semaines, je disais souvent que j’allais le croire seulement au moment où je serai physiquement à Venise pour assister à la première. Parce qu’avec la pandémie, tout change aux trois jours. Mais là, c’est vrai, on y est. Je suis soulagé, serein et profondément heureux de pouvoir enfin lancer le film », a confié hier le cinéaste au Journal.

Porte-bonheur  

Denis Villeneuve se retrouve en terrain connu à la Mostra de Venise. C’est sur cette scène que le cinéaste québécois avait entamé, en 2010, la fructueuse carrière internationale de son drame Incendies, un succès qui lui a ouvert les portes d’Hollywood. Le Québécois était retourné dans la Cité des Doges en 2016 pour la première de son film de science-fiction L’Arrivée.

« C’est un festival qui m’a beaucoup porté chance dans le passé et qui a été très bon pour moi », indique le réalisateur de Blade Runner 2049 et Sicario

Roberto Benigni a reçu un Lion d’or pour l’ensemble de sa carrière.

Photo AFP

Roberto Benigni a reçu un Lion d’or pour l’ensemble de sa carrière.

« Venise fait partie des plus grands festivals au monde. C’est un événement qui est entièrement consacré à l’art cinématographique. Il y a quelque chose de très pur et d’élégant à Venise. C’est un immense compliment pour moi d’avoir été invité à y lancer mon film. »

Même si la sortie de Dune a été retardée de près d’un an, Denis Villeneuve ne s’est pas tourné les pouces pendant la dernière année. Ce délai imprévu lui a permis de prendre son temps pour bien terminer et peaufiner cette super production hollywoodienne dotée d’un budget d’environ 200 M$. 

Penelope Cruz et Pedro Almodovar sur le tapis rouge lors de l’ouverture du 78<sup>e</sup> festival.

Photo AFP

Penelope Cruz et Pedro Almodovar sur le tapis rouge lors de l’ouverture du 78e festival.

« La dernière année a été étrange, mais bénéfique pour le film », souligne le cinéaste qui espère pouvoir tourner la suite de Dune dès l’an prochain. 

Un film personnel  

« Parfois, on termine un film le mardi et il est projeté dans un festival le samedi suivant. Dans ce genre de situation, on n’a pas beaucoup de recul sur le résultat final. Cette fois-ci, j’ai vraiment le sentiment que le film est terminé, qu’il est solide et qu’il a une âme. Il y a, dans Dune, un équilibre entre l’intimité des personnages et le spectaculaire que je n’avais pas réussi à aller chercher avant. C’est un film que je rêvais de faire depuis longtemps et qui me ressemble beaucoup. Curieusement, c’est mon plus gros film, mais c’est peut-être aussi mon plus personnel. »


Dune sera présenté en première vendredi à la Mostra de Venise. Le film prendra l’affiche au Québec le 22 octobre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.