/sports/homepage

Leylah Annie Fernandez se paie Naomi Osaka

Leylah Annie Fernandez est parvenue à défaire la championne en titre des Internationaux des États-Unis Naomi Osaka en vertu de manches de 5-7, 7-6 (2) et 6-4, vendredi soir.

• À lire aussi: À VOIR | Scène surréaliste à Flushing Meadows

• À lire aussi: Vaccin obligatoire pour les joueurs de tennis? Débat piquant à l'US Open

La représentante de l’unifolié, 73e raquette sur le circuit de l’ATP, s’est démarquée par sa ténacité et sa résilience tout au long de l’affrontement et chaque coup gagnant était suivi d’une petite célébration faisant rugir les partisans au Stade Arthur Ashe.

Au bout de 2 h 4 min, la durée du duel, la tenniswoman de 18 ans s’est certainement fait une panoplie de nouveaux admirateurs.

«Je voulais rester sur le court un peu plus longtemps pour pouvoir donner un bon spectacle à tout le monde ici, a-t-elle déclaré, après son triomphe, au micro du réseau ESPN, sous les applaudissements des spectateurs.»

Le point tournant de la rencontre est arrivé à la fin du deuxième set. Jusque-là très discipliné, Osaka, 3e au monde, a enchainé les erreurs au moment où elle s’est mise à servir pour le match. Fernandez a profité de ses largesses pour la briser à un moment crucial pour forcer la tenue d’un bris d’égalité.

«Je savais depuis le début que je pouvais l’emporter, a-t-elle poursuivi. Je n’étais pas trop concentrée sur Naomi, mais plutôt sur mon match à moi. La foule a fait une énorme différence et je remercie les amis de New York.»

Lors de celui-ci, Osaka a vu sa rivale prendre une avance de 4 à 0 avant de lancer sa raquette par une frustration visible. Elle a répété le geste sur le coup suivant et elle a même propulsé des balles chez les spectateurs après des jeux perdus, par agacement, ce qui lui a valu un avertissement de la part de l’arbitre.

Dès l’engagement suivant, Fernandez a poursuivi sur sa lancée en brisant son adversaire en entrée de jeu, puis a confirmé ce gain en remportant facilement son tour avec balles en main.

La gagnante a donc rendez-vous avec l’Allemande Angelique Kerber (17e), qui a vaincu l’Américaine Sloane Stephens en trois manches de 5-7, 6-2 et 6-3.

«Ça sera une belle bataille, a mentionné Fernandez,à propos de sa prochaine rivale. On va avoir beaucoup de plaisir et j’essaierai de donner un spectacle comme celui de ce soir.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.