/news/coronavirus

France: 140 000 personnes dans les rues contre le pass sanitaire

Quelque 140 000 personnes, dont environ 18 000 à Paris, ont manifesté samedi contre le pass sanitaire dans diverses villes de France, pour le huitième samedi consécutif, une mobilisation en baisse, selon le ministère français de l'Intérieur.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Le passeport sanitaire étendu aux salariés en contact avec le public

Le ministère a comptabilisé 215 rassemblements, dont cinq à Paris.

La mobilisation est en recul depuis plusieurs semaines. Le week-end dernier, près de 160.000 manifestants avaient été recensés; il y a quinze jours, environ 175 000 et près de 215 000 il y a trois semaines, selon le ministère.

Les chiffres du collectif militant Le Nombre jaune n'étaient pas disponibles pour le moment. Il avait recensé quelque 323.000 manifestants le week-end dernier.

«On boycotte ce pass sanitaire (....) on va mettre une 3e dose de boycott. À la fin ce pass sanitaire tombera», a lancé Florian Philippot, le président du mouvement des Patriotes (extrême droite).

Alors que les autorités ont lancé mercredi une campagne de rappel de vaccination anti-Covid-19, dite de troisième dose, auprès des personnes les plus âgées et les plus vulnérables, il a promis d'aller «jusqu'à la grève générale s'il le faut» contre ce pass.

En chemin, certains ont sifflé les clients des bars et restaurants, les traitant de «collabos», reprenant l'insulte adressée aux collaborateurs français de l'occupant allemand pendant la Seconde Guerre mondiale.

À Marseille (sud), des milliers de personnes sont parties du Vieux-Port, la grande majorité sans masque, sous un franc soleil et à grand renfort de drapeaux français. «C'est toujours non au pass sanitaire. Non à la discrimination. Non à l'intimidation: liberté», indiquait une pancarte.

À Rennes (ouest), on pouvait lire «Injection ARNm, solution pour la dépopulation ?» sur les pancartes.

Des rassemblements ont aussi eu lieu à Montpellier, Lyon, Nice, Lille, Nantes, Bordeaux ou Strasbourg.

Selon une étude Odoxa Backbone consulting, publiée jeudi par le quotidien Le Figaro, 67% des Français approuvent le pass sanitaire, que le président Emmanuel Macron n'a pas exclu d'étendre au-delà du 15 novembre.

La France, qui compte quelque 67 millions d'habitants, est sur le point de franchir la barre des 50 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin. En outre, quelque 45 millions de personnes --soit 67,3% de la population totale-- sont complètement vaccinées.

Les autorités ont lancé ce week-end une opération baptisée «À la rentrée, tous vaccinés», qui permet de se faire vacciner sans rendez-vous.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.