/news/politics

Emprisonnement des deux «Michael»: le ministre Garneau dénonce l’absence de transparence

Marc Garneau

Photo AFP

Marc Garneau

Le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, a profité du 1000e jour de détention de Michael Kovrig et Michael Spavor en Chine pour condamner fermement l’absence d’une procédure judiciaire transparente.

• À lire aussi: Le bras de fer diplomatique et judiciaire entre la Chine et le Canada loin d'être terminé

• À lire aussi: Michael Spavor condamné à 11 ans de prison pour espionnage

• À lire aussi: La condamnation de Michael Spavor secoue la classe politique canadienne

Le 5 septembre 2021, cela faisait exactement 1000 jours que Michael Kovrig et Michael Spavor étaient détenus dans une prison de la Chine, depuis que les autorités les ont arrêtés puis accusés d’espionnage.

«Des années ont été cruellement volées aux deux hommes et à leur famille. Malgré cela, ils ont fait preuve d’intégrité et de courage tout au long de cette terrible épreuve. Nous nous inspirons de leur résilience alors que nous continuons à travailler sans relâche avec nos alliés et nos partenaires internationaux afin de faire tout ce que nous pouvons pour les ramener à la maison», a déclaré le ministre Garneau, dimanche.

Le procès des deux Canadiens s’est déroulé à huis clos au printemps dernier. M. Spavor a été condamné à 11 ans de prison, tandis que M. Kovrig attend toujours son verdict.

Selon le «Global News», les partisans des deux détenus feront les 7000 pas du parc Windsor au parc Major’s Hill à Ottawa, en fin de semaine, pour marquer les 1000 jours de détention.

AFP

«Cela doit cesser. M. Kovrig et M. Spavor doivent revenir au pays. Les pensées de tous les Canadiens et de tous les partenaires du Canada dans le monde accompagnent M. Kovrig et M. Spavor ainsi que leur famille à l’occasion de cette étape difficile», a déclaré le ministre Garneau, dimanche.

Il a rappelé que la détention arbitraire de citoyens étrangers était injuste et immorale, d’autant plus que 66 pays ont adopté cette année une déclaration à cette fin.

«Ils demandent de mettre fin à cette pratique et de libérer tous les individus détenus pour des fins diplomatiques», a indiqué l’homme politique.

Manifestation à Ottawa en soutien à deux Canadiens détenus en Chine 

Des centaines de personnes ont manifesté dimanche à Ottawa en soutien aux Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor, pour marquer le millième jour de la détention dénoncée comme « injuste » de ces deux hommes en Chine.

AFP

D’autres rassemblements ont été organisés ailleurs au Canada, mais aussi à Bruxelles, New York, Washington, Séoul et Singapour.

L’ex-diplomate Michael Kovrig et le consultant Michael Spavor avaient été arrêtés en décembre 2018 en Chine pour espionnage, provoquant une crise diplomatique sans précédent entre Ottawa et Pékin.

AFP

Leur détention est perçue par le Canada comme une mesure de représailles après l’arrestation de la directrice financière de Huawei Meng Wanzhou à la demande des États-Unis.

« Ce sont des détentions injustes », a dit l’épouse de M. Kovrig, Vina Nadjibulla, lors du rassemblement à Ottawa.

AFP

« Ces marches sont en solidarité avec nos Michael », pour « rendre hommage à leur force et à leur résilience et aussi pour appeler à agir pour enfin briser l’impasse, les ramener à la maison et faire tout ce qui est possible pour mettre fin à cette injustice », a-t-elle déclaré.

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Marc Garneau, ainsi que plusieurs élus d’opposition et l’ambassadeur des États-Unis au Canada ont assisté à la manifestation.

Les participants ont fait 7 000 pas pour rappeler que Michael Kovrig tentait tous les jours de parvenir à ce nombre « dans sa petite cellule sans fenêtres », selon sa femme.

« Il fait ces 7 000 pas en cercle, souvent en tenant un livre, en lisant, en récitant des chansons, des prières — 5 kilomètres de courage et de réflexion. Et aujourd’hui, il ne sera pas seul dans cette marche », a-t-elle dit.

Michael Spavor a été condamné à 11 ans de prison, un verdict jugé « absolument inacceptable » par Ottawa. Michael Kovrig est lui en attente de son jugement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.