/regional/montreal/montreal

Une manifestation contre le passeport vaccinal au centre-ville de Montréal

Plusieurs milliers de personnes participent à une manifestation contre le vaccin et le passeport vaccinal dans le centre-ville de Montréal. 

• À lire aussi: Un anti-vaccin est rendu à 35 500 $ de contraventions

• À lire aussi: Les feux de forêt pourraient faciliter la propagation de la COVID-19

• À lire aussi: Un anti-masque défenseur de la liberté meurt de la COVID-19

Les manifestants acceptent le choix des Québécois de se faire vacciner, mais eux-mêmes ne veulent pas du vaccin anti-COVID, qu’ils qualifient d’expérimental. 

Ils dénoncent que passeport vaccinal exerce une pression indue pour que les gens se fassent vacciner. Ils disent que c'est antidémocratique de forcer les gens à télécharger une application qui vous donne accès à certaines activités comme le restaurant ou le gym. 

Ils veulent avoir le choix libre de ne pas se faire vacciner et de pouvoir faire plusieurs activités sans preuve de vaccination. 

Notre journaliste Yves Poirier s'est entretenu avec quelques manifestants. 

«Je ne veux pas tomber en mode totalitarisme comme en Russie», dit un manifestant. «La liberté est importante pour moi, je suis un défenseur pour la liberté de mon pays, je vais continuer à le défendre même si c'est contre notre gouvernement»

«Le passeport vaccinal, c’est à l’encontre de notre liberté», explique un homme. «On est au Québec, on est en mode démocratie. J’ai l’impression qu’ils veulent instaurer une dictature.» 

«Je n’irai pas au resto, et je les boycotte même sur la livraison», rajoute son ami. «Tu ne me laisses pas rentrer, donc mon argent, tu ne l’auras pas ailleurs.»

«Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement interdit qu'on donne des médicaments contre la maladie et nous demande à ce qu'on soit vaccinés, tous. Pour quelle raison?» demande un homme. «Pour moi, cette crise, elle est fabriquée.»

«Moi, je ne me ferai pas vacciner, même si je perdais mon emploi. C'est mon corps, mon choix», explique une femme. «J'y crois moi à la COVID. Mais après, est-ce que mon système immunitaire va faire sa job? Je ne sais pas, mais j'espère que oui.»

«Moi, je ne consentirai pas à recevoir quelque chose que je n'ai pas désiré», souligne une autre manifestante. «C'est quand même un traitement expérimental», dit cette femme qui croit que le vaccin contre la COVID-19 est une expérimentation sur les humains. «On n'a pas de recul face à l'injection, donc moi c'est quelque chose à laquelle je ne fais pas confiance.» 

Des touristes et des citoyens qui visitent la métropole sont dérangés par les manifestations. 

«Je trouve qu'ils sont dans le tort», dit un homme à propos des manifestants. «Le passeport vaccinal devrait être imposé partout pour aller dans le public, parce que c'est une maladie collective.»

«Je pense qu'il faut se faire vacciner, et c'est la sécurité pour tout le monde», rajoute une touriste française. Des manifestations similaires ont lieu dans son pays. «Plus ça va, plus les gens vont se faire vacciner et on pourra sortir de là et sortir comme avant.» 

«Je suis pour le passeport vaccinal», dit une femme. «Je suis pour la liberté, mais ça s'arrête quelque part. Quand ils vont se ramasser à l'hôpital, c'est notre système qui va payer pour eux. Il y a des gens qui attendent des opérations depuis des mois, des années même, et les manifestants vont prendre leur place parce qu'ils vont se contaminer aujourd'hui. Ça, ça m'enrage» 

La manifestation a commencé sur la Place Jacques-Cartier dans le Vieux-Montréal pour ensuite aller au centre-ville de Montréal. 

C'est un endroit où il y a nombre de touristes qui dînent et profitent des terrasses, ce qui irrite les restaurateurs de l'endroit.
«C'est peut-être le dernier week-end de la saison avec la fête du Travail, quelques touristes sont là, c’est vraiment très bizarre», souligne Érik Luksenberg, porte-parole de l’Association des restaurateurs du Vieux-Montréal. «On a eu tellement de mal à redécoller avec la pandémie, donc on ne mérite pas ça. La place Jacques-Cartier est emblématique pour les touristes, donc avoir ça, ce n’est vraiment pas une belle image pour Montréal. Si vous avez le droit de manifester, on a le droit le travailler, alors nous faire notre travail.» 

«Je suis pour les vaccins, eux sont contre. Aujourd'hui, c'est ma fête! Je suis poli, mais eux ne sont pas polis avec moi. ''Reste chez toi, rentre en France, on ne veut plus te voir''», rajoute M. Luksenberg.

Le restaurant Maggie Oakes a fermé sa terrasse par peur que les manifestants dérangent les clients. 

La manifestation se passe de façon pacifique. Dimanche à 15h, il n'y avait pas eu d'intervention policière lors de cette manifestation. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.