/news/coronavirus

Vaccination obligatoire des employés de la santé: les récalcitrants suspendus sans solde dès le 15 octobre

Le gouvernement Legault décrète officiellement la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé, au privé comme au public. À compter du 15 octobre, les récalcitrants seront suspendus sans salaire.

«On ne peut pas accepter qu’il y ait des travailleurs qui mettent des personnes vulnérables à risque», a plaidé mardi le ministre de la Santé, Christian Dubé.  

Dès la mi-octobre, tous les employés du réseau de la Santé et des Services sociaux devront être adéquatement vaccinés. Cette mesure s’applique donc non seulement aux travailleurs qui oeuvrent directement auprès des patients, comme les médecins, les infirmières ou les préposés aux bénéficiaires, mais également aux gestionnaires ou aux agents de sécurité en poste dans les hôpitaux. Même les visiteurs devront avoir en poche leur passeport vaccinal pour venir au chevet d’un patient.  

«Les mesures qu'on a sont là pour rester»  

Le premier ministre a prévenu qu’il faudra apprendre à vivre avec la COVID-19. Le masque, la distanciation physique et le passeport vaccinal ne sont pas près de disparaître. «Les mesures qu’on a sont là pour rester», a insisté François Legault.

Un reconfinement étant exclu pour le moment, les Québécois devront accepter une hausse du nombre de personnes hospitalisées en raison du virus.

Le système de santé, déjà éprouvé en raison de la pénurie de personnel, devra s’adapter à cette nouvelle réalité. Le gouvernement caquiste songe même à des bonis pour convaincre des infirmières à la retraite de venir prêter main forte dans les départements de soins intensifs des hôpitaux.  

Le premier ministre du Québec a demandé au prochain gouvernement fédéral d’augmenter les transferts en santé, et ce sans condition. «On a besoin de plus d’autonomie [...] pas plus de bureaucratie [...] On a besoin de ça sans condition», a déclaré M. Legault.  

François Legault s’inquiète de la récente montée des hospitalisations pour cause de COVID-19 dans la province.

Le nombre d'hospitalisations liées à la COVID-19 au Québec est passé de 55 à 167 en un mois, a fait savoir le premier ministre François Legault, en conférence de presse, mardi.

Cette hausse s’explique notamment par la forte contagiosité du variant Delta, a mentionné M. Legault.

Le premier ministre a précisé qu’une personne pleinement vaccinée à 30 fois moins de chance d’être hospitalisée si elle contracte la maladie.

 Écoutez l’entrevue du Dr Olivier Drouin, pédiatre et chercheur spécialisé en sciences comportementales :

En date de mardi, 13 % des Québécois n’étaient toujours pas inoculés, a indiqué M. Legault, appelant les Québécois vaccinés de tenter de les «convaincre avec respect».

87 % des Québécois ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19, a souligné François Legault, mardi, parlant d’une «marque de solidarité».

Quelque 900 000 personnes admissibles à la vaccination manquent toujours à l'appel, a toutefois noté le ministre de la Santé.

Québec a également indiqué que le passeport vaccinal sera désormais nécessaire pour aller rendre visite à un patient dans les hôpitaux.

- Avec TVA Nouvelles

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.