/news/society

Hausse des transports aériens médicaux au Québec

Le nombre de patients transportés par le service d'Évacuations aéromédicales du Québec (ÉVAQ) a bondi de 29 % en cinq ans dans la province.

• À lire aussi: Les médecins spécialistes profitent du privé

• À lire aussi: Exaspérée, une infirmière quitte le réseau de la santé et la province

• À lire aussi: Vaccination obligatoire des employés de la santé: les récalcitrants suspendus sans solde dès le 15 octobre

D'année en année, on mesure une hausse du nombre de patients qui doivent utiliser ce service en région pour être transférés vers un centre hospitaliser dans les grands centres avec des services spécialisés.

Pour l'année 2019-2020, plus de 7687 usagers ont été transférés par l'avion-hôpital ou par les navettes multipatients. En 2015-2016, 5942 patients avaient été transportés par l'ÉVAQ.

La pandémie et le vieillissement de la population expliquent cette hausse de la demande pour les services de l'avion-ambulance.

«Les gens vivent de plus en plus âgés, l'espérance de vie est plus longue qu'il y a 20 ans ou même 40 ans. Il y a de plus toutes les nouvelles technologies de soins qui donnent une plus-value au patient d'être déplacé rapidement et d'avoir une intervention dans un centre tertiaire. Ça fait que sa vie est beaucoup plus facile après et qu'il a beaucoup moins de conséquences de sa maladie», a expliqué mercredi la chef de service du programme Évacuations aéromédicales du Québec, Sylvie Côté.

Cette hausse de la demande force les gestionnaires du service à bien connaitre les réalités des différentes régions éloignées de la province. Les besoins varient d'un endroit à un autre.

La durée des missions demande d'avoir d'autres ressources prêtes à prendre le relais si d'autres urgences surviennent ailleurs.

«Quand on parle du Grand Nord, quand nous on part de Québec pour faire une mission, on sait que la mission va prendre de six heures et demie à sept heures, le temps de monter et le temps d'installer le patient dans l'avion et de le redescendre vers Montréal», a ajouté Mme Côté.

La météo est aussi un défi en bordure du fleuve Saint-Laurent, notamment pour l'organisation des missions.

Le service d'Évacuations aéromédicales du Québec existe depuis 40 ans maintenant. Les opérations du programme ont débuté le 1er septembre 1981. Le Dr Pierre Fréchette a travaillé à ce moment à monter ce projet.

Avec la hausse de la demande, les responsables du programme regardent avec le ministère de la Santé et des Services sociaux pour «améliorer encore plus les délais de réponse».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.