/news/currentevents

Le parti de Maxime Bernier lié à l’attaque aux pierres contre Justin Trudeau?

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

L’enquête concernant les pierres lancées lundi en direction de Justin Trudeau à London, en Ontario, pourrait remonter jusqu’à un organisateur du Parti populaire du Canada (PPC), dirigé par le Québécois Maxime Bernier.

• À lire aussi: Pierres jetées sur Justin Trudeau: une enquête ouverte par la police de London

• À lire aussi: Trudeau visé par des jets de cailloux lors d’un déplacement électoral

Des témoins ont en effet affirmé au journal «The London Free Press» que l’attaque du 6 septembre, en marge d’un arrêt de la caravane libérale, est liée à Shane Marshall, qui est à la tête de l’association de circonscription Elgin-Middlesex-London pour le PPC.

Le Canadian Anti-Hate Network relie Marshall à des sites faisant notamment la promotion des idéologies néonazies.

«Je ne l’ai pas beaucoup remarqué jusqu’à ce que Trudeau commence à sortir (de la salle)», a dit une femme, qui a demandé à conserver son anonymat par peur de représailles.

«Il a commencé à courir autour de l’autobus en essayant d’obtenir un bon angle. C’est à ce moment-là qu’il a couru, a attrapé les pierres et les a lancées», a-t-elle ajouté en entrevue avec ce média local.

Des témoins ont dit que l’homme concerné par les pierres lancées à Justin Trudeau était vêtu d’un chandail blanc. Une photo montrant ce même homme escorté par la police après l’incident montrerait d’ailleurs M. Marshall, selon des gens qui ont assisté à la scène.

Des pierres auraient aussi été lancées en direction de gens de la London Brewing Co-operative, que M. Trudeau visitait à cette occasion.

Mardi, le chef libéral a confirmé avoir senti les pierres le heurter, disant ne pas avoir été blessé. Il a dit laisser les policiers déterminer si des accusations doivent être portées.

Maxime Bernier a réagi sur Twitter mardi: «Quelqu’un m’a cassé un œuf sur la tête la semaine dernière. Je note qu’aucun des autres chefs n’a fait la moindre déclaration. Un idiot a lancé des cailloux à M. Trudeau [lundi]. Je condamne ce geste. Les mots sont nos armes. Mais la violence physique est TOUJOURS inacceptable», a-t-il écrit.

La police de London avait décidé d’ouvrir une enquête mardi pour faire la lumière sur cette affaire.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.