/news/society

Faune: plus de 225 000 $ pour la protection des espèces menacées

PHOTO COURTOISIE/DENIS FOURNIER

La Fondation de la faune du Québec a dégagé une enveloppe de plus de 225 000 $ pour la réalisation d’une quinzaine de projets pour protéger les espèces fauniques menacées. 

Les projets financés dans le cadre du programme «Faune en danger» sont de portée régionale, à l’exception de celui du Regroupement QuébecOiseaux sur la protection des sites orphelins du martinet ramoneur qui est d’intérêt provincial. 

Ils visent notamment à protéger et aménager des habitats pour le fouille-roche gris, le dard de sable, la salamandre pourpre, le pluvier siffleur, la tortue mouchetée, la tortue géographique, la chauve-souris nordique, la chauve-souris brune et la pipistrelle de l’Est.

Les projets seront implantés dans une dizaine de régions, dont la Montérégie, le Centre-du-Québec, l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue et Montréal. 

À Montréal, la Fondation de la faune du Québec a retenu le projet de mise en œuvre du rétablissement de la tortue géographique dans l’archipel d’Hochelaga pour un montant de 19 100 $. 

«Les projets que nous soutenons visent autant des actions de protection et d’aménagement d’habitats fauniques que des actions d’acquisition ou de transfert de connaissances», a indiqué Annie Lebel, gestionnaire de programmes à la Fondation de la faune du Québec. 

«Il est essentiel d’agir concrètement pour protéger les espèces fauniques menacées ou vulnérables du Québec», a-t-elle ajouté.