/news/elections

Trudeau est «inquiétant» selon Legault, qui espère un gouvernement minoritaire conservateur

François Legault saute à pieds joints dans la campagne fédérale et met en garde les nationalistes contre un Justin Trudeau centralisateur. L’élection d’un gouvernement minoritaire conservateur servirait davantage les intérêts du Québec, selon le premier ministre. 

«(Justin Trudeau) propose des programmes ciblés où il s’ingère dans les compétences des provinces, et ça, moi, ça me fait peur parce que M. Trudeau a une approche où il veut se mêler de santé, il ne veut pas nous donner de pouvoir en immigration alors que c’est important pour défendre notre identité, notre nation. Il n’exclut pas de s’opposer à la loi 21 (interdisant les signes religieux chez les personnes en position d’autorité), donc ça, très inquiétant pour tous les Québécois qui sont nationalistes», a lancé le premier ministre du Québec jeudi, à l’entrée d’un caucus des députés du gouvernement visant à préparer la rentrée parlementaire.  

Au lendemain du second débat des chefs fédéraux, François Legault a attaqué avec vigueur le programme du Parti libéral du Canada, sans épargner les néodémocrates de Jagmeet Singh.  

«Moi je suis nationaliste, moi je veux que le Québec soit plus autonome, ait plus de pouvoirs et il y a trois partis, le PLC, le NPD et le Parti vert qui veulent nous donner moins d’autonomie. Je trouve ça dangereux», a-t-il renchéri.  

Les Québécois nationalistes seront mieux servis par les Conservateurs d’Érin O’Toole, selon François Legault, même s’ils prévoient annuler l’entente de six milliards $ survenue entre Québec et Ottawa au sujet des garderies.  

«Le Parti conservateur a été clair. Ils veulent augmenter sans condition les transferts en santé, ils veulent transférer des pouvoirs en matière d’Immigration (aux provinces), M. O’Toole prend l’engagement de ne pas participer à la contestation de la loi 21 qui est importante pour les Québécois parce qu’au Québec, c’est comme ça qu’on vit, on ne veut pas qu’il y ait de signes religieux pour les personnes en autorité. M. O’Toole respecte ça, donc pour la nation québécoise, c’est une bonne approche l’approche de M. O’Toole», a insisté le premier ministre.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.