/news/municipales2021

Valérie Plante s’engage à protéger le golf d’Anjou

Joël Lemay / Agence QMI

Si elle est réélue, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, s’engage à protéger le golf d’Anjou et faire en sorte qu’il reste un espace vert.

Mme Plante en a fait la promesse vendredi matin alors qu'elle était de passage à Anjou pour présenter ses candidats dans l’arrondissement.

«Pour développer l’est de Montréal, il faut des espaces verts. Il faut y améliorer la qualité de vie. L’est de Montréal est reconnu pour avoir une moins bonne qualité de l’air que partout ailleurs. Ce n’est pas acceptable», a rappelé Mme Plante, qui souligne l’importance de protéger les espaces verts qui existent déjà.

Le terrain appartient à un promoteur qui souhaite cesser les activités du golf pour y développer un bâtiment industriel.

«Il y a des terrains pour installer des industries. Il y en a beaucoup dans l’est, ce n’est pas ça qui manque. Mais [l’Équipe Anjou] va aller détruire le dernier espace vert vierge dans ce coin-ci», a dénoncé Mme Plante, dans une attaque contre le maire sortant de l'arrondissement d'Anjou, Luis Miranda.

Elle indique que son administration a utilisé son droit de préemption sur le terrain, afin de pouvoir l’acheter lorsqu’il sera en vente.

«On veut pouvoir l’acquérir et protéger sa vocation. Après ça, on pourra décider le projet qu’on voudra mettre là-bas», a ajouté la mairesse.

Du côté de l’opposition, Ensemble Montréal s’engage à protéger le parc-nature du Bois d’Anjou, «tout en assurant le développement économique de l’est de Montréal».

«Après quatre ans de totale inaction, l’administration Plante promet finalement d’agir. Pourtant, absolument rien n’a été fait pour l’est de Montréal, que ce soit la décontamination, l’aménagement du parc-nature du Bois d’Anjou ou le développement de ce secteur», a dénoncé Lionel Perez, chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville de Montréal.

Développement industriel

En avril dernier, en séance de conseil, l’arrondissement d’Anjou avait adopté une résolution visant à retirer l'affectation «Grand espace vert ou parc riverain» aux terrains appartenant au Club de Golf Métropolitain Anjou.

Dans ses documents décisionnels, l’arrondissement indique qu’il souhaite faciliter l’établissement d’un bâtiment industriel pour une «entreprise de haute technologie de 1 million de pieds carrés de superficie», qui œuvre dans le domaine de l’entreposage et de la distribution, ainsi qu’un stationnement de 500 à 1200 places pour les employés et de 200 à 500 camions.

En réaction, au conseil municipal suivant, la Ville de Montréal avait adopté une déclaration pour «souligner l'importante contribution des golfs dans la préservation d'espaces verts».

L’un des points concernait spécifiquement le maintien de l’affectation «Grand espace vert» pour le terrain du Club de Golf Métropolitain Anjou. Point pour lequel Ensemble Montréal, le parti de Denis Coderre, avait exprimé sa dissidence, en compagnie des membres de l’Équipe Anjou.

Une équipe pour Anjou

Valérie Plante a également présenté son équipe pour l’arrondissement.

C’est Kettly Beauregard qui briguera la mairie. Celle-ci avait été la première femme noire à siéger à l’hôtel de ville de Montréal, alors qu’elle avait représenté le district de Marie-Victorin pour Vision Montréal entre 1994 et 2001.

«Ici, dans Anjou, il n’y a rien qui attire les citoyens. Quand les gens se promènent, ils voient des maisons et des entreprises. Ça nous prend aussi autre chose pour les citoyens», a-t-elle souligné, souhaitant notamment pouvoir y développer une maison de la culture.

Elle sera accompagnée de François Plourde, Kadri Shérifi et Claudia Servant qui brigueront les postes de conseiller.

L’arrondissement est dominé par Luis Miranda, qui en est maire depuis 1997, à une époque où c’était encore une ville indépendante. Trois des quatre conseillers présentement en poste font partie de son parti, Équipe Anjou.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.