/news/culture

11 films sur le 11 septembre

Depuis 20 ans, le cinéma tente, à l’instar de la Seconde Guerre mondiale ou de la guerre du Vietnam, de montrer, d’expliquer les attentats du 11 septembre et leurs conséquences. Par le biais de fictions ou d’histoires vraies, voire de documentaires, les portraits, réflexions et hommages se succèdent afin d’exorciser ce traumatisme collectif et donc, de tenter d’en guérir.

«United vol 93» (2006)

Avec son style si particulier, Paul Greengrass se penche sur les passagers du vol 93 dont les actes courageux ont détourné l’avion qui devait s’écraser sur la Maison-Blanche. Présenté au Festival de Tribeca, créé par Robert De Niro pour revitaliser le quartier de Lower Manhattan après les attentats, le premier long métrage hollywoodien à aborder le 11 septembre a été écrit par le cinéaste avec la collaboration de plusieurs des familles des passagers décédés, l’avion s’étant abîmé dans un champ de Pennsylvanie.

«World Trade Center» (2006)

Oliver Stone dresse le portrait de John McLoughlin (Nicolas Cage) et Will Jimeno (Michael Peña), deux employés du port de New York envoyés à Ground Zero pour retrouver les survivants. Mais les deux hommes se font ensevelir sous les décombres et passent les 12 heures suivantes à parler de leurs vies et de leurs projets. Le réalisateur a été accusé par certaines des familles de victimes et de survivants d’avoir pris quelques libertés avec les faits.

«Extrêmement fort et incroyablement près» (2011)

Ce long métrage poignant de Stephen Daldry avec Tom Hanks, Sandra Bullock et Max von Sydow s’intéresse à un enfant autiste dont le père est mort dans les attentats des tours jumelles du World Trade Center. Allégorie évidente sur le besoin de trouver un sens à la tragédie, le film a été nommé dans deux catégories aux Oscars.

«Opération avant l'aube» (2012)

Première réalisatrice oscarisée pour ce long métrage, Kathryn Bigelow s’intéresse à la traque d’Oussama ben Laden par les Américains. Sorti un peu plus d’un an après que le terroriste ait été tué lors d’un raid des forces spéciales, le film mettant Jessica Chastain en vedette dans le rôle d’une analyste de la CIA s’interroge sur l’utilisation de la torture et le prix moral payé par les États-Unis.

«La Brigade des 12» (2018)

Tournée par le Danois Nicolai Fuglsig, cette adaptation du livre «Horse Soldiers» du journaliste américain Doug Stanton raconte l’histoire du détachement des forces spéciales américaines, envoyées en Afghanistan au lendemain du 11 septembre afin de collaborer avec le général Abdul Rachid Dostom – devenu ensuite vice-président – pour défaire les talibans. Le long métrage avec Chris Hemsworth, Michael Shannon et Michael Peña acquiert désormais, au lendemain du retrait des forces américaines d’Afghanistan, une signification particulière.

Et aussi...

- «Fahrenheit 9/11» (2004): récipiendaire de la Palme d’Or au Festival de Cannes, ce pamphlet cinématographique de Michael Moore est, malgré la controverse soulevée et les accusations de parti pris, le documentaire ayant engrangé le plus d’argent au box-office avec des recettes mondiales de 222,4 millions $ US.

- «Règne sur moi» (2007): Adam Sandler incarne un homme ayant perdu sa femme et sa fille dans les attentats et qui, bien qu'aidé par un ancien ami (Don Cheadle), s’enfonce dans la dépression.

- «My Name Is Khan» (2010): superbe histoire d’un musulman américain victime du racisme post-11 septembre et porté par Shah Rukh Khan et Kajol, duo vedette de Bollywood, le film est une ode vibrante à la réconciliation.

- «The Reluctant Fundamentalist» (2012): Riz Ahmed est le protagoniste de ce film sombre de la cinéaste Mira Nair dans lequel il incarne un Pakistanais soupçonné de terrorisme par les Américains au lendemain du 11 septembre.

- «Le Mauritanien» (2021): Tahar Rahim prête ses traits à Mohamedou Ould Slahi, citoyen mauritanien torturé et emprisonné à Guantanamo pendant 14 ans, sans accusations ni procès.

- «Worth» (2021): diffusé via Netflix depuis le 3 septembre, «Worth» a d’abord été présenté au Festival de Sundance en janvier 2020. Mettant en vedette Michael Keaton, Amy Ryan et Stanley Tucci, le film biographique de Sara Colangelo se concentre sur l’histoire de l’avocat Kenneth Feinberg, chargé par le gouvernement américain d’établir les modalités du programme de compensation des victimes des attentats du 11 septembre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.