/regional/estduquebec/cotenord

Des ambulanciers pour remplacer les infirmières à Port-Cartier

Déjà surchargés de travail, les paramédics de la Moyenne et Basse-Côte-Nord ont été surpris d'apprendre qu'ils devront pallier le manque de personnel infirmier au Centre de santé de Port-Cartier.

• À lire aussi: Exaspérée, une infirmière quitte le réseau de la santé et la province

• À lire aussi: Grève des ambulanciers de Québec

• À lire aussi: Urgences débordées: «c’est une situation extrême» pour les ambulanciers

Selon leur syndicat, cette assignation supplémentaire risque de créer encore plus de fatigue au sein des équipes.

De façon sporadique au cours des prochaines semaines, une ambulance sera présente à l’entrée de l’urgence lorsqu’aucune infirmière ne sera disponible pendant la nuit.

Les ambulanciers doivent accueillir les patients, ce qui représente un élargissement de leurs tâches.

Ils déplorent ne pas avoir été consultés.

La situation crée une pression supplémentaire qui s’ajoute aux problèmes liés à la pénurie de main-d’oeuvre.

Le syndicat évalue entre 15 et 20 le nombre de postes d’ambulancier à pourvoir à Sept-Îles, Port-Cartier et dans la Minganie pour faire face aux besoins.

En grève depuis deux mois, les ambulanciers cherchent depuis 18 mois à renouveler leur convention collective. Ils réclament des salaires horaires plutôt que des horaires de type «7-14» qui les obligent à rester disponibles 24 heures par jour pendant de longues périodes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.