/news/coronavirus

COVID-19: rien ne va plus en Alberta

La situation épidémiologique continue de se détériorer en Alberta où on recense en moyenne 1500 nouveaux cas de COVID-19 dans les cinq derniers jours et où les hôpitaux et les soins intensifs sont bondés.

• À lire aussi: COVID-19 en Alberta: plus de 800 patients hospitalisés, dont plus de 200 aux soins intensifs

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Même si le taux de vaccination chez la population adulte est somme toute élevé avec 71% des personnes admissibles ayant reçu deux doses, le manque d’homogénéité dans la province pose problème.

«Si on regarde toute la population, c’est seulement 60% parce que les jeunes enfants ne peuvent pas être vaccinés. Alors c’est moins que le deux tiers. Il y a des régions dans la province qui sont en dessous du 50%», explique Dr Alain Tremblay, pneumologue au Centre Hospitalier Foothills.

«Le problème, c’est que plus le virus circule, plus les personnes âgées avec d’autres problèmes de santé, même si elles sont vaccinées, y sont exposées et malheureusement certaines de ces personnes tombent malades», ajoute-t-il.

Et les répercussions dans les hôpitaux de la province se font sentir.

«C’est très inquiétant. À Calgary, on a arrêté 100% des chirurgies non urgentes. Mais ce ne sont pas des chirurgies non importantes, ce sont des chirurgies très importantes. On a 198 personnes aux soins intensifs, en temps normal, on a 173 lits au total. On a plus de gens juste avec la COVID qu’on a de capacité», explique Dr Tremblay.

Le centre hospitalier a donc dû augmenter le nombre de lits disponibles et réduire le nombre de procédures effectuées.

«Ça va aider, mais on n’est pas dans la bonne direction et il semble n’y avoir aucun signe de changements», dit-il.

Néanmoins, les professionnels de la santé de l’Alberta anticipent la suite des choses.

«Tout le monde commence à avoir peur parce qu’à un moment donné, on ne peut plus augmenter la capacité», note Dr Alain Tremblay.

Ce dernier redoute qu’il faudra envoyer des patients dans d’autres provinces si la tendance se maintient.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.