/news/politics

Des négociations peu importe le parti élu à Ottawa, prévient Éric Caire

Photo d"archives, Agence QMI

Le premier ministre François Legault a donné son appui aux conservateurs d’Erin O’Toole pour la campagne électorale fédérale. N’empêche, des pourparlers suivront le scrutin du 20 septembre, peu importe la couleur du parti au pouvoir, prévient le leader parlementaire adjoint du gouvernement du Québec. 

«Avec le gouvernement fédéral, quel qu’il soit, il y aura des négociations», a prévenu Éric Caire, également ministre déléguée à la Transformation numérique, au micro de Philippe-Vincent Foisy sur QUB radio mardi matin.

/// GND:

«Si ce sont les libéraux, ça va être des négociations conditions en matière de santé, parce qu’ils vont mettre des conditions, on n’acceptera pas les conditions, on n’aura pas l’argent tant qu’on n’acceptera pas les conditions et on n’acceptera jamais les conditions», a-t-il poursuivi.

Le chef parlementaire de Québec solidaire voit pour sa part une autre façon d’éliminer les négociations avec Ottawa.

«Le jeu de "touche-pas à mes compétences" ça ne m’intéresse pas beaucoup. Ce qui m’intéresse, c’est un vrai projet de société qui passe notamment par l’indépendance du Québec. Je suis un peu tanné qu’on quémande à Ottawa pour faire ceci ou faire cela», a plaidé pour sa part Gabriel Nadeau-Dubois.

Québec solidaire a décidé de ne pas se mêler de la campagne fédérale, a assuré Gabriel Nadeau-Dubois. L’appui de François Legault à Erin O’Toole était une erreur selon lui.

«Ce gouvernement-là préfère avoir son chèque pour le 3e lien que lui a promis le chef conservateur que d’avoir un chèque pour les familles du Québec qui ont besoin d’une place en CPE», a dénoncé le député de Gouin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.